La gestion des droits numériques favorise-t-elle le piratage ?

Clément Solym - 08.10.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - consommateur - zone - GDN


La gestion des droits numériques (GDN) a pour but premier d'empêcher le piratage des oeuvres et de veiller aux droits d'auteur. Cela se traduit par les numéros de série, les restrictions géographiques, les restrictions de copie ou de support.

Au niveau des ebooks, c'est un procédé utilisé surtout par Apple et Amazon, qui imposent des marchés privés. De manière générale, les ebooks d'Apple sont lisibles sur des lecteurs Apple, et vice versa.

Seulement, le système ne semble pas vraiment opportun, et peut vite devenir une enclave à l'honnête consommateur. De nombreuses raisons peuvent pousser à vouloir se débarrasser des GDN.


Premièrement, l'ebook peut être plus cher que la version papier (incroyable, mais vrai). Ensuite, un consommateur peut se voir refuser l'achat d'un ebook selon le pays où il vit (zone Europe, zone US etc). Le lecteur peut aussi vouloir un ebook bloqué pour le type de machine qu'il possède, ou encore ne pas réussir a légalement débloquer le GDN.

Pour ces raisons, un consommateur qualifiable d'honnête, qui aurait acheté son ebook, peut se retrouver en position de piratage. Cela ne veut pas dire qu'il va, une fois l'ebook piraté, le partager avec le monde entier via internet. Notons que comme pour ce qui touche au piratage d'oeuvres (CD, DVD...), il est aisé de se débarrasser des GDN.

On peut ainsi supposer que si les choses restent en l'état, le monde de l'ebook doit s'apprêter à souffrir du piratage. Et il peut s'avérer bien plus dommageable dans ce domaine que dans celui de la musique par exemple. Les auteurs n'ont en effet pas les sources de revenu des chanteurs, qui peuvent aisément se rattraper sur les concerts, shows télévisés et autres.


La solution serait donc de prendre des mesures dès maintenant. Et de se retrouver à la pointe de ce qui devrait être le futur, malgré ce qu'en pense notre gouvernement. C'est à dire des ebooks sans GDN. Il est grand temps de se pencher sur le problème, et de trouver une autre solution que la restriction pure et dure, qui, c'est prouvé, pousse finalement les peuples à outrepasser les lois.

Il est évident que les restrictions sur Internet n'ont aucun avenir, tant les pirates ont des années d'avance. Les sites de téléchargement sont de plus en plus efficaces, de plus en plus discrets, et les pirates de plus en plus nombreux. Le mal est déjà fait pour l'audiovisuel. Le monde du littéraire est en train de changer d'ère, c'est le moment d'innover.