La rumeur qui envisageait de vendre Nook à Walmart

Julien Helmlinger - 18.12.2014

Lecture numérique - Acteurs numériques - Nook - Barnes & Noble - Walmart - Marché numérique


Depuis la semaine dernière, le géant américain de la grande distribution Walmart commercialise, en ligne comme en ses centres commerciaux, les tablettes Nook HD et Nook HD+ de la chaîne de librairies Barnes & Noble. Une rumeur circule également dans la blogosphère anglophone, comme quoi Walmart pourrait acquérir la gamme Nook, mais selon Nate Hoffelder du Digital Reader l'effet téléphone arabe qui sévit sur la toile en serait seul à l'origine.

 

 

 

À l'heure du partage d'informations en ligne, il vaut mieux ne pas lésiner sur la vérification des sources. Ainsi, en parcourant un post sur The City Wire, Nate Hoffelder a lu que Walmart comptait possiblement racheter sa gamme Nook à la chaîne de librairies, pour faire face au concurrent Amazon.

 

Curieux, le blogueur a suivi le lien redirigeant vers Seeking Alpha. Sur ce site on racontait désormais que si Walmart s'intéressait à une éventuelle acquisition de Nook, c'était bien là le signe que le géant entendait renforcer sa position de rival de l'offre de services de la firme dirigée par Jeff Bezos.

 

En remontant les sources, Hoffelder a trouvé encore deux sites se renvoyant une rumeur dans la même veine avant d'arriver à la véritable source de la rumeur : The Street. Or, à la lecture de l'article en bout de chaîne, il s'avère que ceux qui ont propagé la rumeur ont mal interprété les propos publiés initialement.

 

Selon l'article d'origine, en vérité, l'on apprenait simplement : qu'une source anonyme avait annoncé que Walmart explorait l'éventualité de se positionner sur le marché de l'ebook, que pour le géant de la vente au détail racheter Nook serait probablement un moyen simple et peu onéreux. Mais aussi, que Walmart n'avait pas souhaité réagir à cette question que se posait le rédacteur du papier !

 

Or, souligne Nate Hoffelder, si Walmart voulait acquérir Nook Media, ce ne sont pas les opportunités qui auraient manqué ces deux dernières années. La chaîne de librairies souhaitait vendre, or, elle n'a jamais fait état de telles discussions en cours avec son partenaire Walmart.

 

De plus, B & N vient d'investir dans les services de POD autour de sa gamme numérique. Signe qu'aucun repreneur ne se serait manifesté ?