La Russie donne la chasse aux pirates (ou au moins l'impression)

Cécile Mazin - 23.07.2018

Lecture numérique - Législation - Russie piratage fichiers - accès site internet - Russie pirates chasse


Depuis cinq ans maintenant, le gouvernement russe s’est lancé dans une campagne méthodique d’éradication du piratage. Une récente annonce vient confirmer que l’on s’est retroussé les manches. Mais effet d’annonce mis à part, qu’en est-il réellement ? 


Skull and Crossbones
Xomiele, CC BY SA 2.0
 

 

Le piratage, et spécifiquement dans le monde du livre numérique, fait rage en Russie : surtout que les ventes d'ebooks affichent deux chiffres d'augmentation, actuellement. Des années de critiques et d’avertissements lancés par les titulaires de droit ont provoqué quelques sanctions. Et le pays cherche à endiguer les problèmes que pose cette activité du marché noir.

 

Ce sont 3400 sites qui viennent de faire l’objet d’un blocage, après une sanction confirmée par le tribunal municipal de Moscou, ainsi que le ministère des Communications. Pour exemple, RuTracker, qui comptait parmi les chefs de file : à l’instar d’autres, ce site offrait des contenus et des liens en accès direct. Mais cette époque est révolue.

 

On parle, côté ministère, de 3400 sites bloqués, parce qu’ils proposaient des contenus multimédias illégalement disponibles. Et désormais, les noms figurent dans la liste noire nationale de l’internet russe. 

 

D’un côté, la Cour moscovite a condamné 302 sites, inaccessibles techniquement sur le territoire. De l'autre, le ministère agit de concert pour provoquer un véritable assèchement des accès. Ainsi, les différents moteurs de recherche actifs — Yandex, Mail.ru, Rambler, Sputnik et Google, par exemple — sont interdits d’afficher des résultats pointant vers les sites désormais condamnés.
 

 

En regard de 2017, les décisions de blocages émanant du tribunal de Moscou sont en hausse de 37 %, où 507 décisions ont été rendues.  

via TorrentFreak




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.