Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La SEA prépare une nouvelle plateforme de traduction en ligne

Clément Solym - 10.02.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - TLHUB - traduction - collaboration


La société européenne des auteurs (SEA) est en train d'élaborer une nouvelle plateforme collaborative de traduction en ligne. TLHUB est « vouée à créer une communauté de traduction au-delà des langues et des nations » et a l'intention de « construire un service public universel pour les traducteurs et les auteurs ». Auteurs, traducteurs et éditeurs auront un accès total au contenu, les lecteurs un accès restreint. Elle devrait être finalisée d'ici la fin de l'année 2012.

Cette plateforme permettrait à un contributeur de trouver un texte, les traductions proposées par d'autres professionnels, puis proposer sa propre traduction, la sauvegarder, et l'envoyer par mail à d'autres personnes travaillant sur le même segment de texte. Le but est donc de recueillir un maximum de contributions, pour construire de concert une plateforme spécifique. (via SobookOnline)

 

La Poisson Babel, traducteur universel,

inspiré du guide du routard galactique

 


Des incertitudes restent encore : faudra-t-il faire payer les contributeurs pour accéder au site, ou laisser la plateforme complètement libre d'accès ? Faut-il convaincre des acteurs privés de se joindre au projet, ou ne compter que sur les deniers de l'Unesco ?

Comme l'explique Marc Jahjah, de SoBookOnline, la traduction participative en ligne sous-entend par ailleurs de nombreux problèmes à la clé : comment faire correspondre deux segments textuels entre deux langues ?

 

Que faire des annotations autour d'un texte par définition changeant ? S'il n'y a pas de solution miracle, l'annotation constitue néanmoins un rapport de l'état d'une lecture pour un « lecteur-scripteur »  à un moment donné. Toutes personnelles qu'elles soient, il convient de s'interroger sur la mise à disposition des variantes d'un texte et de leurs rapports aux annotations qui leur sont sémantiquement liées.

L'universitaire rappelle en effet le rapport fort qu'entretiennent le texte et son annotation, dans la mesure ou cette annotation constitue un jalon, une carte du texte d'origine. L'annotation ne se détermine que par rapport au texte.

La Société européenne des Auteurs milite pour le multiculturalisme européen. Elle entend pour cela faciliter la circulation des textes, et mobilise de nombreux acteurs : auteurs, traducteurs, éditeurs et penseurs. Elle fonctionne comme une plateforme de projets.

La première version (alpha)) devrait être disponible dès le mois de mars.