La semaine de Numerama : Bitcoins, police française et CNIL #70

Numerama - 18.01.2014

Lecture numérique - Usages - revue de presse - hight tech - Numerama


Fidèle au rendez-vous, la revue de presse croisée concoctée par Numerama et ActuaLitté vous offre un condensé des informations de la semaine passée. Et quelle semaine ! Entre les bisbilles autour de la bande de fréquences UHF et l'intervention de la douane française dans une affaire impliquant des Bitcoins, il y a de quoi lire. Alors, bonne lecture !

 

 

Lundi :

La bande des ultra haute fréquences (UHF) est au centre d'une querelle entre les acteurs de la télévision et ceux des télécommunications. Ces derniers convoitent en effet la bande 700 MHz pour continuer leur développement. La Commission européenne a donc choisi de confier une mission consultative à un groupe dirigé par Pascal Lamy, qui devra naviguer entre des intérêts contradictoires.

 

 

Mardi :

La police française souhaite se rapprocher davantage de la population, et les réseaux sociaux vont l'y aider. Cinq comptes ont été ouverts sur Twitter, dans le cadre d'une expérimentation qui pourra être généralisée à l'ensemble des départements. Ce projet s'inspire de l'approche espagnole, avec une police qui jouit d'une bonne image en ligne grâce à une communication maîtrisée.

 

 

 

 

Mercredi :

Condamné à 150 000 euros par la CNIL en raison de ses infractions  aux droits des usagers en matière de protection des données personnelles, Google a décidé de faire appel. Mais le moteur de recherche ne compte pas se laisser faire : un recours en référé a été déposé au Conseil d'État, en partie pour éviter d'avoir à afficher sur sa page d'accueil une information concernant sa condamnation.

 

 

Jeudi :

Les douanes françaises n'ignorent pas l'existence du Bitcoin et des utilisations qui peuvent en découler. La preuve, cette monnaie a été utilisée par des agents sous couverture pour piéger un trafiquant de drogue, grâce aux dispositions juridiques contenues dans la loi Loppsi 2.

 

 

Vendredi :

L'Internet des objets est en train de prendre forme. La domotique se généralise, les nouveaux appareils électroménagers se vendent comme des petits pains, les gadgets électroniques connectés à Internet sont de plus en plus recherchés... mais l'Internet des objets va aussi poser de nouveaux défis en matière de sécurité, en témoigne le piratage récent d'un réfrigérateur.

 

À la semaine prochaine !