La semaine de Numerama : Game of Thrones, ReDigi et Blink (38)

Numerama - 07.04.2013

Lecture numérique - Usages - high-tech - moteur de rendu - recherches


Semaine après semaine, Numerama et ActuaLitté vous proposent un condensé du meilleur de l'information. Pour cette nouvelle édition, il sera question de Game of Thrones, de MP3 d'occasion, de routeurs asiatiques et d'un composant des navigateurs web. Rien que ça !

 

Lundi :

Tirée de la saga romanesque de George R. R. Martin, la série télévisée Game of Thrones est sans conteste l'une des plus appréciées. Très suivie à la télévision, elle est également très téléchargée sur Internet. Pour le directeur de la programmation de HBO, le piratage peut être vu comme un véritable compliment fait par les passionnés. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la série a été très complimentée...

 

 

Mardi :

Aux États-Unis, un tribunal a coupé court aux ambitions du service ReDigi. Celui-ci escomptait mettre en place un marché de l'occasion dédié aux musiques dématérialisées. Le juge a imposé à ReDigi d'obtenir l'accord préalable de l'ayant droit avant de pouvoir encadrer une telle transaction entre deux particuliers. Mais l'entreprise est d'ores et déjà décidée à faire appel.

 

 

 

Mercredi :

Les équipementiers asiatiques seront-ils tenus à l'écart des infrastructures de télécommunications françaises ? La piste est envisagée par le gouvernement, au nom de la sécurité nationale. Mais l'exécutif veut aussi donner un coup de pouce à son fleuron national, Alcatel-Lucent, malmené par la montée en puissance de firmes comme Huawei, ZTE et Samsung.

 

 

Jeudi :

Le Conseil national du numérique se renforce. Comptant déjà de nombreux membres en son sein, l'organisme consultatif accueille quatre nouveaux participants issus de la sphère politique. Ces quatre parlementaires, deux députés PS et deux députés UMP, sont connus pour leur intérêt pour la chose numérique et leurs bonnes connaissances en la matière.

 

 

Vendredi :

Google s'échappe de l'influence d'Apple. Le géant de la recherche a décidé de développer son propre moteur de rendu pour Chrome. Baptisé Blink, il est directement dérivé de WebKit, le moteur de rendu conçu par la firme de Cupertino. Open source, Blink doit offrir une meilleure stabilité et mieux satisfaire les spécificités du navigateur web de Google.

 

À dans une semaine !