medias

La semaine de Numerama : Open source, surveillance et VoD #64

Numerama - 07.12.2013

Lecture numérique - Usages - revue de presse - hight tech - outils de surveillance


Chaque semaine, ActuaLitté et Numerama vous proposent une revue de presse croisée qui passe en revue les informations indispensables de ces derniers jours. De quoi accompagner votre samedi de bien belle façon ! Vous retrouverez dans cette édition un projet de véhicule open source, le retour d'une page Facebook censurée à tort, la vision des Européens à l'égard de la propriété intellectuelle, une future offre de VOD et une réglementation contre l'export sauvage d'outils de surveillance. Ouf !

 

 

Lundi :

Et si les voitures pouvaient profiter de la culture open source et open hardware ? La société italienne OSVehicle souhaite justement que l'industrie automobile en bénéficie. Elle ambitionne de concevoir un premier véhicule, baptisé Tabby, d'ici le premier semestre 2014.

 

 

Mardi :

De la censure à la réouverture. Deux ans après avoir procédé à la fermeture d'une page, suite à la sollicitation du producteur de la série télévisée Plus Belle La Vie pour une prétendue contrefaçon de marque,  Facebook a été condamné par la justice française à la rendre accessible.

 

 

 

 

Mercredi :

Les Européens soutiennent la propriété intellectuelle, mais lorsque celle-ci est modérée. C'est ce qui ressort d'une étude menée dans plusieurs pays du Vieux Continent. Les sondés reconnaissent certains avantages à ce mécanisme de protection, mais considèrent qu'il ne doit pas être absolu et abusif.

 

 

Jeudi :

La formule de télévision de rattrapage de Nolife évolue. Le mois prochain, une nouvelle plateforme proposera de la vidéo à la demande (VOD) impliquant plusieurs partenaires, dont Dybex et Wakanim, deux éditeurs d'animation japonaise.

 

 

Vendredi :

L'export sans autorisation des outils de surveillance des réseaux IP et de leurs utilisateurs, c'est fini. Sur le papier, en tout cas. Le ministère du redressement productif a publié un avis aux exportateurs, qui impose une autorisation de l'État avant toute vente hors de l'Union Européenne de ces dispositifs.

À la semaine prochaine !