Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La semaine de Numerama : robot, jeu vidéo et logiciels libres #55

Numerama - 15.09.2013

Lecture numérique - Usages - numerama - livre numérique - nouvelles technologies


Chaque samedi, Numerama et ActuaLitté livrent une revue de presse croisée afin d'avoir d'un seul coup d'œil un résumé des informations en matière d'informatique et de littérature. Pour l'édition du jour, vous retrouverez un robot qui combat les DRM des e-books, une campagne amusante de la Croix-Rouge, une réponse intelligente au piratage, le partage de jeux dématérialisés et les dépenses de l'État en matière de logiciels.

 

 

Lundi :

 

À différence du livre au format papier, le livre au format numérique peut recevoir des mesures techniques de protection qui limitent les possibilités d'usage. Le propriétaire d'un e-book sera ainsi autorisé à le lire sur une liseuse électronique, mais pas sur une autre. C'est cette situation qui a convaincu un professeur de technologie de créer un robot pour contourner ces verrous qui empilent les restrictions.

 

Mardi :

 

L'initiative est très originale. Consciente que les Français aiment le jeu vidéo, la Croix-Rouge a organisé une campagne pour sensibiliser les joueurs à la nécessité de connaître les gestes qui sauvent et savoir quoi en cas d'accident. Et pour que le message passe dans la communauté, la Croix-Rouge a opté pour un ton propre au joueur, à base de "heal", de "pv" et de "rez".

 

 

Mercredi :

 

Face au piratage, la meilleure réponse reste la carotte et non le bâton. Si l'un n'empêche pas l'autre, les éditeurs français spécialisés dans l'animation japonaise ont décidé de privilégier l'offre. Ainsi, Kana Home Video et Kaze Play vont joindre leurs forces pour lancer le mois prochain une plateforme de SVOD commune. D'autres éditeurs pourraient ensuite y participer.

 

Jeudi :

 

Steam est incontestablement l'une des plus grandes plateformes de distribution en matière de jeu vidéo. Alors qu'il a fêté ses dix ans cette semaine, le service compte proposer prochainement une nouvelle fonctionnalité : le partage des jeux entre proches. Mais l'initiative est critiquée, car Steam prévoit du même coup certaines limitations, afin de créer un effet de rareté sur des contenus immatériels.

 

Vendredi :

 

Les dépenses de l'État pour acquérir de nouveaux logiciels et les maintenir par la suite sont mal connues. Depuis mai, la députée écologiste Isabelle Attard a pris contact avec tous les ministères pour obtenir des informations, avec si possible une distinction entre les logiciels propriétaires et les logiciels libres. Environ la moitié des administrations a donné une réponse.

 

À la semaine prochaine !