Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La semaine Numerama : cyberdefense, marketing raté et diplomatie (43)

Numerama - 04.05.2013

Lecture numérique - Usages - high-tech - numérique - diplomatie


Amicalement hébergée chez nos confrères d'ActuaLitté, la revue de presse de Numerama vous propose de passer en revue les dernières actualités numériques de la semaine. Au programme de cette nouvelle édition : de l'empathie pour les robots, de la cyberdéfense offensive, du marketing digital raté, un recueil de tweets et de la diplomatie façon Google !

 

 

Lundi :

L'expérience est passionnante. En Allemagne, des chercheurs ont produit une étude révélant que l'homme est capable d'avoir de l'empathie à l'égard des robots. Lorsque ces derniers paraissent souffrir, cette situation nous est insupportable. Ce phénomène s'est manifesté lors d'un test où le robot ressemblait à un petit dinosaure. Lorsqu'il recevait un choc, il émettait un bruit de douleur.

 

 

 

 

Mardi :

C'est un bouleversement majeur dans la défense nationale. Après la terre, la mer, l'air et l'espace, la France veut être en mesure d'agir dans le cyberespace. Le gouvernement a donc réclamé la rédaction d'un nouveau livre blanc sur le sujet, dont les conclusions ont été remises cette semaine. Parmi les axes développés par ses auteurs, le livre blanc invite la France à avoir des capacités offensives.

 

Mercredi :

Oprah Winfrey, célèbre animatrice américaine du petit écran, avait été piégée. Elle avait vanté les mérites de la tablette Surface de Microsoft depuis un iPad. La chanteuse Alicia Keys a connu le même déboire, en célébrant BlackBerry avec son iPhone. Cette fois, c'est le tennisman espagnol David Ferrer qui s'est fait avoir. Il a chanté les louanges du Galaxy S4 via son iPhone. Une gaffe malheureuse mais sans grande conséquence.

 

Jeudi :

La beauté d'un poème ne se mesure pas au nombre de vers qui le compose. Les haikus japonais sont là pour le démontrer. Idem en littérature. Les plus beaux textes ne sont pas nécessairement les plus longs. Les nouvelles de Maupassant sont brèves, mais déterminantes dans l'histoire de la littérature française. Alors, pourquoi ne pas considérer les tweets ? C'est ainsi que Bernard Pivot va publier un recueil de ses mini-messages.

 

Vendredi :

Google se pique-t-il de faire de la géopolitique ? Le géant du net a décidé de parler de "Palestine" au lieu des "Territoires palestiniens". Soucieux de ne pas braquer Israël, le moteur de recherche a expliqué que cette décision n'est que la conséquence mécanique du vote survenu l'an dernier à l'ONU et qui a permis aux Palestiniens d'être reconnus comme un État observateur non membre.

À dans une semaine !