La semaine Numerama : Netflix, Spotify et imprimantes 3D (44)

Numerama - 11.05.2013

Lecture numérique - Usages - high-tech - revue de presse - informations


C'est le rendez-vous du samedi. Une fois par semaine, ActuaLitté et Numerama s'associent pour vous présenter un regard croisé sur les dernières informations du monde littéraire et de l'univers numérique. Et le résultat vaut toujours le coup d'œil !

 

Avec Numerama

 

 

Lundi :

Pourquoi s'embêter à monter soi-même un meuble Ikea lorsque des robots peuvent s'en charger ? Des chercheurs du MIT ont mis au point un système robotisé permettant de monter un meuble sans avoir besoin de l'assistance d'un humain. Si une telle technologie n'est pas encore prête d'apparaître dans les foyers, elle promet néanmoins de mettre un jour fin à la corvée de bricolage !

 

 

Mardi :

Célèbre plateforme de streaming, Netflix a vu dans la baisse des échanges de fichiers BitTorrent la preuve de la qualité de son offre. Si celle-ci satisfait effectivement de nombreux usagers, elle n'est toutefois pas nécessairement la principale cause de ce reflux. En fait, c'est BitTorrent qui gère plus finement les ressources du réseau, en baissant le téléchargement lorsqu'une autre activité en ligne est détectée.

 

 

 

 

Mercredi :

La popularité de Spotify a donné lieu à quelques alternatives comme Despotify, version libre du logiciel. Downloadify, lui, n'est pas un programme à installer sur l'ordinateur. C'est une extension pour Google Chrome qui permet de copier les fichiers musicaux du logiciel. L'application a toutefois été supprimée par le moteur de recherche américain, alors qu'elle ne faisait qu'autoriser une copie à titre privé.

 

 

Jeudi :

Quel bilan pour Hadopi ? Pour ses promoteurs, ce n'est le nombre d'internautes condamnés par la justice qu'il faut regarder mais d'autres indicateurs. Or, si l'on regarde les chiffres de la consommation légale de musiques et de films, ces derniers sont très médiocres. Pourtant, l'une des missions de la Haute Autorité est d'accompagner et d'encourager le développement de l'offre légale.

 

 

Vendredi :

Voilà qui va représenter un vrai casse-tête pour les législateurs du monde entier. Si les imprimantes 3D sont encore loin d'être démocratisées, il arrivera un jour où elles seront très abordables. Or, des plans permettant de créer des armes à feu en plastique, donc indétectables, existent. Et il a d'ores et déjà été démontré qu'il est possible de tirer avec.