La tablette, seul moyen pour DoCoMo de remonter la pente

Clément Solym - 18.11.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - tablette - lecture - numerique


Petit regard du côté de l'Asie désormais, avec plus précisément Hong Kong en ligne de mire. En effet, la société DoCoMo, connue pour son activité dans le domaine du livre numérique, présenterait en février un appareil de lecture.

Ah, oui, accessoirement, DoCoMo, c'est aussi le plus grand opérateur du Japon en téléphonie mobile. Ruji Yamada, le président et directeur en chef de la société, vient d'expliquer que l'appareil ne sera pas produit par des sociétés japonaises. Aucun autre détail n'a pour l'heure été donné.

Selon le Wall Street Journal, le grand patron voit dans le développement des smartphones et des tablettes le moteur de développement de la société en 2011, et par extension plus encore en 2012.

Tablette ou lecteur ebook, la question semble donc ne pas se poser. Surtout que la société reste sur un semi-échec avec Apple : « Nous n'avons jamais renoncé à introduire l'iPhone, mais nous n'avons pas été en mesure de nous entendre sur les termes et conditions », explique-t-il.

Or, sur un marché comme celui du Japon, le mobile est un secteur saturé et la concurrence entre opérateurs est rude. Ainsi, le chiffre d'affaires baisse et les revenus moyens par client en sont la cause. Pour faire remonter les chiffres, le passage à une tablette avec des accords déjà signés par la société et couplés probablement avec la plateforme que l'opérateur compte sortir... en avril 2012, ah, non, ça, ça va pas être possible. (notre actualitté)

Bref, DoCoMo a déjà passé plusieurs accords avec des éditeurs pour proposer des contenus exclusifs ou non à ses abonnés et clients. Avec l'introduction d'une tablette, c'est un petit plus de plus.

La tablette sera commercialisée uniquement au Japon.