Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La tablette Transformer Prime d'Asus énerve Hasbro

Clément Solym - 24.12.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - Hasbro - attaque - Asus


Il fallait bien s'y attendre le fabricant de jouet Hasbro a attaqué le fabricant d'appareils High Tech (téléphones portabes, tablettes, PC…) Asus pour avoir appelé sa tablette Transformer Prime.

 

 

En effet, Hasbro possède toute une ligne de jouets Transformers - ces robots qui se changent en véhicues - et estime que le fait que la tablette d'Asus porte le même nom va créer une confusion dans l'esprit des consommateurs. Et donc assimiler les deux produits l'un à l'autre. 

 

Dans la gamme de jouets Hasbro, on trouve des figurines de robots transformable (généralement véhicule/robot humanoïdes mais aussi ordinateur portable/robot insectoïde) dont un qui s'appelle Optimus Prime.  Le principe de la tablette d'Asus, c'est qu'elle aussi elle peut se transformer. En lui rajoutant un clavier, elle devient une sorte de netbook.

 

 

On notera que le constructeur de jouet n'avait pas réagi lorsqu‘Asus avait lancé sa première tablette sous le nom de Transformer en 2010. Apparement l'utilisation des termes Transformer Prime et la proximité des concepts (bien que dans deux domaines complétement différents) aura décidé Hasbro à déposer une plainte. Elle fait état d'un risque de confusion et forcement d'un parasitage de marque. Pour l'heure Asus n'a pas réagit. 

 

De son côté, Hasbro doit aussi faire face à de sérieuses accusations. En effet, selon le site Bleeding Cool, l'Institute for Global Labour and Human Rights accuse le fabricant de jouet d'imposer de très mauvaises conditions de travail à ses employés. Dans le rapport de 40 pages rédigé par l'institut plusieurs accusations sont portées contre le fabricant. Parmi celles-ci : présence de rats, de punaises de lit, fouille au corps trois fois par jour, nourriture mauvaise, une température de plus de 40°C dans l'usine en été, durant la saison forte les employés travailleraient 12 heures par jours 7 jours sur 7…

 

 

Le fabricant de jouet a répondu assez formellement en indiquant qu'il prenait « toutes les réclamations concernant les conditions de travail très au sérieux » ajoutant qu'une enquête était en cours. Le communiqué d'Hasbro assure aussi que la société a mis en place depuis un moment tout un ensemble de protocoles pour assurer de bonnes conditions de travail à ses employés.