La Uno Noteband, lire à chaque instant sur une smartwatch

Antoine Oury - 06.02.2015

Lecture numérique - Usages - smartwatch lecture montre - Uno Noteband fitness - Spritz lecture sérielle rapide


Les objets connectés sont la prochaine étape technologique, après le smartphone. Si les lunettes du type Google Glass ont quelque peu fait déchanter, les montres intelligentes ou smartwatch voient leur commercialisation auprès d'un marché de masse imminente. La Uno Noteband se présente comme un outil avant tout pensé pour le fitness, mais y ajoute une technologie de lecture sérielle, Spritz. 

La Uno Noteband, qui attend les financements des internautes sur IndieGogo, se présente avant tout comme un outil pour le fitness, ce qui n'est pas particulièrement innovant. La smartwatch se contente ainsi d'un écran OLED, suffisant pour ses applications, qui permet de réduire considérablement la consommation d'énergie.

 

Évidemment, puisqu'elle est connectée, la montre ne se limite pas à l'heure ou à la mesure du rythme cardiaque : la montre prévient d'un appel entrant sur le smartphone lié, permet de lire les emails, les SMS, de consulter son calendrier et aussi quelques jeux simplistes. Facebook et Twitter pourront aussi s'y ajouter via des applications, qui préviendront le porteur de la montre de ses notifications.

 

Et c'est au niveau de la lecture que la Uno Noteband entend se différencier de la concurrence : plutôt qu'un simple petit écran où il est nécessaire de scroller pour découvrir un texte, la smartwatch intègre la technologie de Spritz. Cet outil de lecture sérielle affiche un seul mot à la fois, centré sur l'œil du lecteur, et les fait défiler à une vitesse soutenue : les mouvements de l'œil sont limités, et la fatigue moindre. 

 

De plus, l'affichage d'un seul mot convient particulièrement à l'écran réduit de la montre, et laisse la deuxième main libre pour la lecture. Une pression sur l'écran permet de lancer le défilement des mots, et de les arrêter. Ainsi, l'utilisateur pourra découvrir email ou message rapidement, avant d'y répondre plus tard sur son smartphone.

 

Il n'est pas encore possible de charger des livres numériques dans la montre. Par ailleurs, la smartwatch n'est visiblement pas équipée d'un navigateur web, et la lecture d'un site ne sera donc pas possible sur la montre. À Francfort, nous avions pu tester la lecture d'un site sur l'écran LCD d'une smartwatch Samsung, peu concluante.

 

 

Samsung Gear S - Frankfurt Buchmesse 2014

La Samsung Gear S (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

(via PSFK)