La version de Google Books pour téléphone portable est arrivée

Clément Solym - 06.02.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - Google - Books - version


Elle est là ! Tenant compte du fait que les lectures deviennent numériques avec une demande grandissante, Google Books devient mobile, avec une version allégée de son site, et largement optimisée pour la lecture sur des plateformes mobiles, de type iPhone ou Blackberry voire évidemment Android.

Le moteur le clame haut et fort, ce sont désormais 1,5 million de livres que l'on peut mettre dans sa poche, car parfois « on aspire à quelque chose de plus simple que des jeux vidéo ou un film », anticipe Google. Et effectivement selon nos premiers tests réalisés avec un Archos 5, équipé d'une puce 3G de SFR, l'interface est plutôt pratique d'utilisation et très rapide.

On dispose ainsi des mêmes outils que pour la version classique de Google Books, avec la fluidité destinée spécialement à une plateforme mobile, ainsi que son dépouillement, que l'on pourra trouver à cette adresse.


Navigation fluide à l'intérieur des pages, recherche simple, mais interface pour l'heure uniquement en anglais, la version mobile de Google Books n'est pas exempte de défauts pour autant, notamment sur les textes numérisés et manuscrits qui ne sont pas évidents à déchiffrer, ni à décrypter. Il manque également le confort d'un Stanza par exemple, les textes ne sont pas justifiés, c'est plutôt génant, et l'on pointera aussi le problème de retour entre les pages.


Certes, c'est génial pour qui a envie de se relire Moby Dick dans le métro, mais cela n'arrive pas tous les quatre matins. Maintenant, c'est un pas de plus de la part de Google particulièrement pour les plateformes mobiles, qui deviennent réellement des outils de lecture à part entière. De toute manière, l'équipe précise que des améliorations arriveront avec le temps, alors aucune inquiétude.

Enfin, en dehors du fait que ce soit Google... Quelle que soit d'ailleurs l'outil dont vous vous servez pour consulter Google Books, il est recommandé aux auteurs de faire un tour par la page d'avertissement du moteur.