Le boom de la romance et des histoires d'amour durant le confinement

Nicolas Gary - 12.06.2020

Lecture numérique - Usages - livres romance lecture - romance internet lecture - confinement romance livres


Les Français auront lu 2,5 ouvrages en moyenne durant les mois de confinement, mais l’on ignore quels types de livres. En revanche, en Italie, on apprend que des millions de pages de livres d’amour ont été téléchargés. Margherita Messina, diplômée en histoire de l’art et archiviste, tient un blog particulièrement suivi, Il librò sul comò di Meg. Et roses ou romantiques, les histoires ont fusé. 



Le confinement, ou quand la littérature sert à s’évader ? La littérature dite à l’eau de rose a fait des émules en Italie apprend-on. « Cela nous a permis de ne pas penser à ce qui se passait, et dans de nombreux cas, lorsque les jeunes couples se sont retrouvés séparés, ces histoires d’amour ont offert une respiration », indique la blogueuse. 

Aucun chiffre, et c’est la limite de son analyse, n’est avancé avec certitude. Cependant, ces ouvrages se seraient taillé la part du lion dans les lectures et téléchargements.

Une réussite qu’elle impute au fait que les auteurs s’autopublient, mais également parce que de nombreuses maisons, petites et grandes, « ont rendu des titres disponibles gratuitement sur internet, ou à des prix très bas ». D’autre part, elle souligne le besoin exprimé de lectures thérapeutiques durant cette période, « des livres pour rêver, comme si personne ne voulait rater l’occasion d’une aventure qui finit bien ». 

L’ambiance de claustration généralisée, la dimension anxiogène de toutes les informations diffusées dans la presse et les villes sous confinement désertées… autant d’explications à envisager pour expliquer que « chacun ait cherché une lumière au fond du tunnel ».

L’éditeur de la maison Ode Edizioni, spécialisée dans ces littératures de genre, avec notamment l’autrice Barabara Parodi souligne : « Nous étions dans une période où personne n’était en mesure de planifier sa vie ni de continue à la vivre comme à l’accoutumée. La seule façon de survivre et d’essayer d’échapper à la laideur ambiante et aux statistiques quotidiennes était de plonger dans les pages d’un livre qui vous assurait une fin heureuse. »

Et d’ajouter : « La romance est un moyen de se ressourcer, de vivre par procuration la vie dont vous rêvez, à mesure que vous lisez. » 

Vecteur de voyages, évidemment, et d’évasion amoureuse, voire rassurante, les livres auront accompagné le confinement durant « ces mois terribles », conclut l’éditeur.  


photo : MarinaVoitik CC 0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.