Le streaming repose sur un business model toujours fragile

Victor De Sepausy - 04.06.2015

Lecture numérique - streaming - business - model


On pensait que les jeux étaient faits : désormais la culture se consommerait en streaming. Que ce soit pour les films, les séries, la musique ou les livres, la mode est à la création de plateformes proposant des offres d’abonnement pour accéder à du contenu culturel par milliers.

 

Colorado Chautauqua Stream

Ben Rea, CC BY SA 2.0

 

Cependant, le business model sur lequel reposent ces plateformes reste fragile. En témoigne la fermeture du site Grooveshark qui avait été créé en 2006. Innovant en matière de streaming de musique, cet acteur a compté jusqu'à 35 millions d'utilisateurs par mois. Mais les maisons de disques ont fini par avoir raison de lui, rapporte L'Obs.

 

Sony, avec Music Unlimited a aussi jeté l’éponge, comme Fnac Music, Neuf Music, et bien d’autres. Le service lancé par Jay-Z, Tidal, pourrait aussi connaître des difficultés et son offre haut de gamme a encore du mal à trouver son public. Il est encore trop tôt pour savoir si le streaming incarnera véritablement le mode de consommation des biens culturels pour les décennies à venir. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre : economie francaise
Total pages : 148
Traducteur :
ISBN : 9782356711557

Qui a peur du marché de l'occasion numérique ; la seconde vie des biens culturels

Dénicher un livre ancien chez un bouquiniste, le DVD d'une série passée de mode dans un vide grenier ou un CD usagé dans les bacs d'un disquaire de quartier, autant de pratiques qui ne seront peut-être bientôt plus que les souvenirs d'une époque révolue, dans ces temps où le marché de l'occasion ne posait guère de problèmes aux acteurs des filières culturelles. Dans le monde physique, la revente de biens d'occasion s'est développée sans susciter de questionnements particuliers.

J'achète ce livre grand format à 15 €