Le Canada valide un iBookstore favorable aux oeuvres locales

Clément Solym - 15.12.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - apple - canada - ibookstore


Le gouvernement fédéral vient d'approuver l'ouverture de la version canadienne de l'iBookstore, alors que la compagnie américaine semble avoir cédé sur plusieurs des revendications du pays.

Parmi les réclamations fondamentales, la promotion d'auteurs et de livres canadiens comptait parmi les plus importantes. « Notre gouvernement tient à rendre notre économie encore plus dynamique dans tous ses secteurs, plus particulièrement celui des arts et de la culture, a expliqué le ministre Moore. Apple a démontré de quelle façon l'iBookstore Canada offrira de nouvelles possibilités aux auteurs et éditeurs canadiens, et j'ai déterminé qu'un tel investissement apporterait de nets avantages au Canada », expliquait le ministre du Patrimoine, James Moore, dans un communiqué.

Les auteurs français et anglais originaires du Canada bénéficieront donc d'un traitement de faveur, dont on sait déjà la forme qu'il prendra.

Pour l'heure, Apple a précisé qu'il augmenterait l'accès aux titres des éditeurs locaux et leur proposerait une aide efficace dans la création de fichiers numériques.

En outre, des emplois seront créés au Canada pour améliorer le service auprès des consommateurs locaux, et Apple mettra en place un iBookstore adapté aux lecteurs. Enfin, la promotion des titres locaux sera valorisée par la boutique.

En septembre dernier, la gouverneure générale, Michaëlle Jean, avait ordonné que le lancement de l'iBookstore soit conditionné par le respect de l'identité culturelle de la nation.

Conformément à l'article 15 de la loi sur l'investissement au Canada, protégeant la vie culturelle du pays, toute société étrangère souhaitant investir sur le territoire doit se conformer aux demandes du pays. Ce fut le cas lorsqu'Amazon décida d'implanter un centre pour favoriser les ventes dans le pays, sans passer par les États-Unis. (notre actualitté)