Le cinéma en soutien à l'édition pour promouvoir l'ebook enrichi

Julien Helmlinger - 16.02.2015

Lecture numérique - Usages - Ebooks enrichis - Formats de lecture - Marché du livre


Globalement, les ventes d'ebooks enrichis ne seraient pas à la hauteur des attentes depuis que des éditeurs investissent dans ces lectures augmentées de vidéo et autres aspects interactifs. Pourtant, au cours des trois premières semaines de l'année, la version enrichie de la biographie de Chris Kyle, American Sniper, a caracolé en tête des best-sellers de l'iBooks Store. Le format serait-il en train de se démocratiser, ou le titre aura-t-il simplement bénéficié du coup de pub occasionné par l'adaptation cinématographique ?

 

 

 

 

La version enrichie de la biographie du Navy SEAL a été publiée en 2012, au même moment que lédition au format cartonné, soit bien avant la sortie du film en janvier 2015. Comme contenus additionnels on y trouve notamment 12 entretiens avec Chris Kyle, répartis entre les chapitres du livre, ainsi qu'une vidéo mettant en scène son épouse, Taya, des ajouts sans lien avec la production hollywoodienne.

 

Sharyn Rosenblum, directrice senior des relations médias chez HarperCollins, explique que le livre a rencontré le succès sur le marché dès sa publication, version enrichie incluse. Avec le succès du film de Clin Eastwood, les ventes d'ebooks enrichis ont néanmoins explosé en début d'année. Selon le PDG de la maison, Brian Murray, il s'en serait désormais écoulé plus de 166.000 exemplaires.

 

L'édition qui s'appuie sur les studios de cinéma

 

Beth de Guzman, vice-présidente et éditrice pour Grand Central, confie qu'actuellement il y a toujours un ebook enrichi de vidéos sur le feu dans la maison d'édition. Elle a notamment publié deux romans de Nicholas Sparks, par ailleurs adaptés en longs-métrages. Le premier était Safe Haven, publié en version enrichie en décembre 2012, en même temps que l'édition imprimée commercialisée avec le film.

 

Le 20 janvier 2015, la maison a publié sur le même schéma un second ebook enrichi, The Best of Me, et rassurée par les ventes du premier, elle prévoit de remettre le couvert avec un troisième titre de l'auteur, The Choice, dont le tournage de l'adaptation cinématographique a débuté l'automne dernier.

 

Pour Beth de Guzman, « plus grands sont le marketing et l'exposition, meilleures sont les chances de succès de l'adaptation. Si le long-métrage rencontre le succès escompté, alors il y a de bonnes chances que l'ebook enrichi s'écoule en de nombreux exemplaires ». Une sorte de cercle vertueux, « la recette du bonheur pour toutes les parties impliquées, auteurs, agents, éditeurs et studios », estime-t-elle.

 

Contrairement à la publication enrichie HarperCollins, cette fois l'éditeur s'est reposé directement sur le monde du cinéma, en récupérant non seulement des matériaux additionnels mais aussi l'effet de promotion préalablement impulsé par les studios. Une récupération que met également à profit Penguin Random House, comme le confie la directrice du développement numérique de l'éditeur, Nina von Moltke.

 

Selon elle, le cinéma offre de cette manière une véritable opportunité aux éditeurs, leur permettant de faire fructifier des titres de la backlist. Cependant, Nina von Moltke précise qu'il faut garder à l'esprit les attentes des lecteurs et des fans, et ne pas se contenter de publier de simples produits marketing. Elle estime que les détaillants contribuent au succès, en accordant ou non une visibilité aux titres.

 

(via PublishersWeekly)