Le Collège de France ouvre ses archives aux internautes

Julien Helmlinger - 24.05.2013

Lecture numérique - Lecteur eBook - Collège de France - Salamandre - France Contemporaine


Avec la plateforme Salamandre, la bibliothèque numérique patrimoniale du Collège de France, il n'y a désormais plus de lézard. L'institution vient de donner accès, aux internautes, à un fonds d'archives inestimable et jusqu'alors difficilement consultable. Un trésor documentaire sur l'histoire intellectuelle et scientifique contemporaine française, riche de plus de 30.000 documents numérisés. 

 

 

 

 

Le catalogue comporte des ouvrages historiques rares, 2000 plaques de verres photographiques d'Etienne-Jules Maray, les manuscrits de Claude Bernard et autres centaines d'heures d'enregistrements...

 

Depuis 2011, dans le cadre de sa mission pour la diffusion des savoirs, le Collège de France ambitionne de rendre ses archives accessibles au plus grand nombre. En découle un projet de site internet ouvert à tous, baptisé Salamandre. Un nom choisi en hommage à François 1er, le fondateur de l'institution en 1530, et qui arborait le reptile couronné pour emblème personnel.

 

Le travail aura non seulement été d'améliorer l'accessibilité à ce patrimoine, mais également d'en assurer la valorisation. En raison de certains formats de documents, leurs consultations étaient parfois limitées voire impossibles au public. Les fonds bénéficient désormais d'une nouvelle répertorisation, avec mise à jour de leur analyse, de leur documentation et remise en contexte.

 

Au catalogue des collections numérisées, on retrouve des centaines d'oeuvres, souvent enrichis d'annotations documentaires. Des manuscrits en rapport avec l'histoire de l'institution, ainsi que les sciences mathématiques, physiques, naturelles, humaines et sociales. Auxquels s'ajoutent les archives audiovisuelles.

 

Un projet qui a été rendu possible par les soutiens, financier autant qu'actif, de la Fondation de l'Orangerie pour la philanthropie  individuelle, précise le communiqué de presse.