Tolino désormais fournisseur de lecture numérique en Hollande

Clément Solym - 09.09.2015

Lecture numérique - Lecteur eBook - Tolino ebooks - Hollande - Allemagne


Le consortium Tolino, réunissant éditeurs, libraires et opérateur téléphonique, poursuit son développement avec un partenariat maintenant déployé en Hollande. C’est avec le regroupement de librairies indépendantes Libris Blz, fondé en 1982, que Tolino va désormais travailler. Son appareil de lecture ainsi que les solutions technologiques seront prochainement accessibles dans plus de 200 établissements.

 

Tolino Vision 2

Stadtbibliothek Chemnitz, CC BY 2.0

 

 

Le marché néerlandais du livre est attractif : avec une croissance de 1,1 % du chiffre d’affaires global, le secteur connaît également un intéressant développement de l’ebook. Ce dernier représente 7 % du CA global – avec une nette domination de la fiction. 

 

L’implantation de Tolino comme partenaire poursuit la conquête européenne dans laquelle s’est lancé le regroupement d’acteurs. Belgique, Suisse, Autriche, Italie, et même France, où les discussions ont avancé, sans parvenir à trouver d’accord (on attend toujours un mouvement de MO3T), le service allemand se propage donc gentiment.

 

« Libris Blz est impatient de proposer Tolino sur le marché néerlandais. La plateforme a déjà fait ses preuves dans les pays voisins et la qualité du eReader fait de Tolino un partenaire idéal sur le long terme, pour nous », assure Caroline Damwijk, de Libris Blz. Le modèle économique proposé permet par ailleurs une redistribution équitable des revenus entre libraires et opérateurs, assure-t-elle.

 

Deutsche Telekom, l’opérateur téléphonique qui soutient la solution Tolino, souligne combien le modèle « offre aux librairies de renforcer leur présence auprès de la clientèle, dans les deux mondes ». Comprendre, physique et numérique. Les conseils personnalisés peuvent désormais entraîner la vente de livres numériques ou imprimés, sans distinction. 

 

Pas très loin, une véritable terre d'effervescence

 

Les Pays-Bas ont vu, au cours de l’année passée, plusieurs solutions débarquer, parfois à grands cris, dans le monde numérique. D’un côté, l’offre d’abonnement illimité proposée par Bliyoo, qui s’est montée en février dernier. 

 

De l’autre, et c’est encore le grand sujet chez les éditeurs néerlandais, la solution de Tom Kabinet, qui s’articule autour de la vente d’ebooks d’occasion. Depuis sa création, cet outil ne cesse de faire parler de lui : les maisons redoutent une cannibalisation de leurs propres ventes, et insistent sur le fait que les auteurs ne seront pas rémunérés dans ce processus. 

 

Si le site a depuis mis de l’eau dans son vin, il n’a pas abandonné ses projets, et se tourne à présent vers un abonnement pour une lecture illimitée. Il a ainsi fait parvenir aux éditeurs et auteurs du pays, une lettre ouverte, dans laquelle il les invite à négocier autour de cette formule. Il faut dire que l’association des éditeurs du pays, la NUV, n’avait pas hésité à intenter une action en justice contre le site, qui encourageait, d’après elle, le piratage.

 

Tom Kabinet avait même dénoncé un boycott de la part d’éditeurs, qui l’empêchaient de vendre leurs ebooks. Démenti formellement par le secteur, on attend toujours de savoir ce que ce service deviendra... 

 

Tolino s’est engagé dans l’abandon des DRM au sein de l’édition allemande, en saluant « la décision de Holtzbrinck de passer des mesures techniques de protection [DRM, NdR] au filigrane. C’est un signal important de la part d’un grand groupe d’édition pour le paysage du livre numérique allemand ».