Le haïku comme principe unificateur, dans une application de rencontres

Antoine Oury - 30.03.2015

Lecture numérique - Applications - HaikuJAM haïku - participatif application - rencontre photo texte


La version 2.0.1 de l'application HaikuJAM est en ligne sur l'App Store depuis le 12 mars dernier : elle permet à ses utilisateurs de composer un haïku en trois lignes de texte, ou en trois photographies, mais aussi de le partager avec d'autres, voire de composer en équipe. Une mise en application moderne d'une forme poétique apparue dès le XVIIe siècle au Japon.

 


 

 

Gratuite, l'application anglophone propose dès le premier affichage une connexion avec Facebook : s'en passer ne donnera pas accès à l'option « Circles », qui permet de créer des haïkus avec des amis sélectionnés au préalable. Il vous restera malgré tout le monde, que HaikuJAM souhaite réunir autour de la célèbre forme poétique japonaise.

 

L'application s'affranchit de quelques-uns des nombreux codes du haïku, pour faciliter l'appréhension des utilisateurs, mais conserve par exemple la présentation en trois temps : trois lignes de texte ou trois photographies permettront de produire un exemple. Il est possible de tout faire tous seul, comme un grand, ou bien de compléter une création qui réunira 3 utilisateurs différents.

 

Une fois la création réalisée, l'appli propose de lui attacher 3 thèmes qui permettront, en plus du titre, de retrouver la création et de la liker à l'envi. À ce titre, les utilisateurs bénéficient d'un certain karma, qui augmente à mesure que l'on poste des haïkus — et qu'ils sont appréciés par les uns et les autres. Une forme de motivation comme une autre, en somme.

 

Il n'est pas possible, pour l'instant, d'inviter d'autres utilisateurs de HaikuJAM dans son cercle d'ami, réservé à Facebook, ce qui limite l'aspect « Rencontres » de l'application, mais la centre de manière originale sur les textes et les photographies. 

 

À défaut de rencontres anodines, il y aura peut-être une épiphanie créative.