Le Hussard sur le toit et Leïla Slimani, ebooks à succès du confinement

Clément Solym - 26.03.2020

Lecture numérique - Usages - Jean Giono ebook - Leïla Slimani ebook - vente livres numériques


Le premier a donné lieu à une magnifique adaptation de Jean-Paul Rappeneau en septembre 1995. Le second n’a pas encore eu cette chance, mais évoque avec dureté l’isolement d’une femme avec ses enfants. Et pourtant, ces deux ouvrages compteraient parmi les meilleures ventes de livres numériques réalisées sur Place des libraires. 


 

Dès les premières heures du confinement imposé en France, plusieurs sites de vente en ligne, regroupant des librairies indépendantes, annonçaient la fin de leur activité de livraison. Parmi eux, Place des Libraires, site regroupant 660 librairies, avec une solution de géolocalisation et de vente d’ebooks et d’audiobooks. 

Mais en contrepartie, le site, comme d’autres, communiquait sur la disponibilité des ouvrages numériques. Or, note le Syndicat de la librairie française, avec ou sans communication, « les ventes […] progressent depuis le début du confinement : elles sont multipliées par 4 en moyenne sur la dernière semaine, avec des variations fortes ». Tout dépend en effet de l’enthousiasme et de la valorisation de l’offre.

Des achats qui s’opèrent tout autant vers des nouveautés — avec l’arrivée de l’opération #ConfinementLecture, c’est un autre volet encore — que vers le fonds. Or, via Place des Libraires, on constate que deux titres sortent particulièrement du lot : Le Hussard sur le toit de Jean Giono et Le Pays des autres, de Leïla Slimani (sorti ce 5 mars).



 
Début mars, les ventes de La Peste d’Albert Camus avaient observé un phénomène similaire — en France, de même qu’en Italie. Le thème était certainement propice à l’engouement des lecteurs. 
 

Le Hussard sur le toit


Pourquoi sur le toit ? Qu’a-t-il fallu pour l’amener là ? Rien moins qu’une épidémie de choléra, qui ravage la Provence vers 1830, et les menées révolutionnaires des carbonari piémontais. Le Hussard est d’abord un roman d’aventures : Angelo Pardi, jeune colonel de hussards exilé en France, est chargé d’une mission mystérieuse.
Il veut retrouver Giuseppe, carbonaro comme lui, qui vit à Manosque.
 
Mais le choléra sévit : les routes sont barrées, les villes barricadées, on met les voyageurs en quarantaine, on soupçonne Angelo d’avoir empoisonné les fontaines ! Seul refuge découvert par hasard, les toits de Manosque ! Entre ciel et terre, il observe les agitations funèbres des humains, contemple la splendeur des paysages et devient ami avec un chat.
 

 
 

Le pays des autres


En 1944, Mathilde, une jeune Alsacienne, s’éprend d’Amine Belhaj, un Marocain combattant dans l’armée française. Après la Libération, le couple s’installe au Maroc à Meknès, ville de garnison et de colons. Tandis qu’Amine tente de mettre en valeur un domaine constitué de terres rocailleuses et ingrates, Mathilde se sent vite étouffée par le climat rigoriste du Maroc.
Seule et isolée à la ferme avec ses deux enfants, elle souffre de la méfiance qu’elle inspire en tant qu’étrangère et du manque d’argent. Le travail acharné du couple portera-t-il ses fruits ? Les dix années que couvre le roman sont aussi celles d’une montée inéluctable des tensions et des violences qui aboutiront en 1956 à l’indépendance de l’ancien protectorat.


Aucune donnée de vente n'a cependant été fournie pour l'un ou l'autre roman. Reste que pour le SLF, l’offre numérique, quand bien même ses ventes « restent confidentielles », donne aux libraires l’opportunité d’un rappel de leur présence. 
 
Avec une nuance cependant : « En cette période où une focale médiatique est mise sur le livre numérique, il est important de rappeler que la loi sur le prix unique s’applique au livre numérique (aucun rabais n’est autorisé sur les livres numériques), et que les librairies indépendantes sont elles aussi en mesure de mettre à disposition des livres numériques gratuits (libres de droits, opérations promotionnelles, extraits), à l’instar des grandes enseignes qui ont fortement communiqué sur ce volet. »

Au point que certains médias se sont fourré le doigt dans l’œil, reprenant benoîtement ladite communication — en oubliant qu’il s’agissait avant tout d’extraits à consulter gratuitement et non de livres en intégralité. Et ce, même si une offre libre de droits existe bel et bien.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.