Le Kindle et Amazon en Russie : une offre en septembre ?

Clément Solym - 14.06.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - amazon - kindle - lecteur ebook


Information ActuaLitté : Cette année, la BookExpo America, qui se déroulait à New York, avait invité la Russie et ses auteurs. L'occasion d'évoquer le rôle des poètes dans la vie politique du pays, et de laisser peser quelques silences quant à l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine…

 

Invitée d'honneur, la Russie avait amené avec elle près de 60 maisons d'édition, ainsi que 40 auteurs et traducteurs pour présenter le marché du livre. L'occasion de partager, évidemment, autour de l'écriture, de la traduction, de la propriété intellectuelle, de l'édition scolaire et… numérique.

 

Et qui dit numérique, dit fabricants d'appareils. 

 

À l'occasion du Salon du livre de Paris, cette année, une table ronde réunissait Andrey Gelmiza PDG de la société Knigabyte et Daria Sinichkina, traductrice, venus pour évoquer le marché de l'ebook. « La popularité du livre numérique en Russie s'explique aussi par le large choix de readers », expliquait le premier, ajoutant que « dans le métro, beaucoup de gens avaient téléchargé illégalement leur ebook ». (voir notre actualitté)

 

St. Seraphim of Sarov

 

 

« Le piratage est un problème qui est très ancien en Russie, sauf qu'il n'existe quasiment plus pour les livres imprimés, alors qu'il était encore très important dans les années 90. L'accès à des documents électroniques a fait que l'on pouvait imprimer des livres, bien avant que l'on dispose dans le pays d'appareils de lecture. Même pour des petits tirages », nous expliquait en mars dernier Anastasia Lester, scout agent très au fait du marché russe. (voir notre actualitté)

 

Le piratage, justement, est actuellement l'un des problèmes majeurs du pays. Pour l'heure, les chiffres sont loin des El Dorado escomptés. Avec 135 millions de roubles de chiffre d'affaires pour 2011, selon les données de Rospechat, et une croissance de 120 % sur les trois dernières années, il semble évident que la demande en ebooks croît. LirRes et Imobilko se partagent d'ailleurs le marché avec respectivement 54 % et 20 % des ventes. Or, encore une fois, les experts pointent surtout que 80 à 90 % des téléchargements sont illégaux. (voir notre actualitté)

 

C'est par le manque d'offre légale que la Russie se trouverait donc en proie au piratage d'ebooks, avec un catalogue de 30.000 ebooks commercialisés, contre 250.000 dans le marché du piratage.

 

Et c'est conscient de toutes ces informations qu'un observateur présent à la BEA nous explique que la présence d'éditeurs russes à la BEA ne devait rien au hasard. « On sait que les éditeurs ont profité de leur présence pour rencontrer Amazon, et d'autres acteurs qui proposent des appareils de lecture et des solutions complètes, avec Reader et ebookstore. Ce que l'on a pu en déduire, c'est que d'ici la rentrée, Amazon pourrait tout à fait sortir une offre en Russie, et cela améliorerait considérablement le marché. La croissance et la demande sont fortes, bien que le marché soit encore très modeste. »

 

Rien d'assuré encore, mais les informations convergent. « Cela dit, à la vitesse où cela va, il est tout aussi bien possible que l'on voit l'offre arriver avant, peut-être durant l'été... »

 

Difficulté : le cybermarchand ne dispose pas de site internet permettant de s'implanter dans le marché de la vente en ligne directe. Est-ce à dire que l'ouverture d'un site de ecommerce serait prévu sous peu ? Nous n'avons pas pu obtenir d'informations sur ce point. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.