Le lecteur ebook ne s'est jamais si bien porté

Antoine Oury - 08.03.2013

Lecture numérique - Lecteur eBook - lecteurs ebook - écran eInk - appareil mobile


Au royaume des sondages, les sceptiques sont rois : la première étude de l'année du Pew Research Center consacrée à l'utilisation des appareils mobiles évalue à la hausse l'adoption du lecteur ebook. Ce qui met un sérieux coup d'arrêt aux préludes à la mort des appareils à encre électronique, et, au vu des commandes de pièces détachées, ils semblent même avoir la peau plutôt dure.

 


Kindle Touch en rupture de stock

 

 

 

Ces nouvelles données, analysées par The Digital Reader, fournissent un aperçu de la relation des Américains avec le lecteur ebook entre avril 2009 et janvier 2013 : sur cette période, peu de véritable désaffection et donc encore moins de « mort » du ereader. Début 2012, le lecteur ebook surfe même sur un taux d'adoption similaire à celui de la tablette, son éternel concurrent qui fait encore figure de menace pour le marché de l'encre électronique.

 

Il n'en serait finalement rien : le taux d'adoption culmine à 26 % en janvier 2013, par rapport à 19 % un an auparavant. Une hausse moins spectaculaire que le gain de 9 points qui avait marqué l'année 2011, mais tout de même : le lecteur ebook n'est pas encore sur la réserve. Ces derniers mois, seul E-Ink, constructeur et développeur d'écrans à encre électronique, assurait que le nombre de commandes allait augmenter en 2013 : ce qui ressemblait alors à du lobbying s'est avéré bien vu, au final.

 

 

Pour autant, E-Ink ne s'est pas interdit un léger décrochage vers le monde du LCD, comme si l'encre électronique n'était finalement pas suffisante. Via sa filiale Hydis, dédiée à la technologie des cristaux liquides, E-Ink a enregistré de bons résultats, aussi bons que ceux des lecteurs ebook. Reste désormais à entretenir l'intérêt des consommateurs pour le produit, et à en convaincre de nouveaux : à ce titre, l'écran couleur, ou encore la possibilité d'afficher des contenus plus dynamiques, pourraient faire l'affaire.

 

Mais une campagne publicitaire d'Amazon aussi...