Le livre de Trierweiler, "le plus piraté en France" depuis l'offre légale

Nicolas Gary - 08.09.2014

Lecture numérique - Usages - Valérie Trierweiler - Merci pour ce moment - livre numérique


C'est le livre du moment, parce qu'il génère toutes les critiques possibles et imaginables. Merci pour ce moment, tiré à 200.000 exemplaires, est devenu le carton global du moment, attirant les gens en librairies, grandes surfaces spécialisées et autres. Mais ce qui est plus explosif, c'est que l'on assiste clairement à une campagne de piratage hors norme. 

 

 

François Hollande et Valérie Trierweiler

Parti socialiste, CC BY NC ND

 

 

« Merci pour ce moment », c'était la petite phrase que l'on glissait au sortir d'une maison close, et le choix du titre par Valérie Trierweiler n'a rien d'anodin. Si les stocks ont été immédiatement épuisés, mais la version numérique, elle, n'a jamais aussi bien marché... sur les réseaux pirates. 

 

Nous avons observé sur le site Torrent411, un vivier bien connu de copies contrefaites, la hausse des téléchargements. En l'espace de trois jours, près de 31.000 exemplaires ont été récupérés par les internautes. « C'est un effet double : tout à la fois la rupture de stock pour le livre physique, et dans le même temps, l'envie de savoir sans dépenser d'argent. »

 

Dans les ebookstores, le jour de la commercialisation de la version numérique, les résultats étaient « faiblards, pour ne pas dire moribonds », nous assure-t-on. Pourtant, chez ces mêmes vendeurs en ligne, la version papier avait connu un vif succès. « Mais comment ne pas se précipiter sur la version numérique piratée, quand le fichier ebook est proposé pour 14,99 €, contre 20 € pour la version papier », analyse cette même source. 

 

La présence du fichier sur Torrent411 n'est pas l'unique indicateur d'un enthousiasme délirant pour ce livre. Alors que le site The Pirate Bay ne référence d'ordinaire que peu de fichiers ebook français, on retrouve trois versions (dont une en PDF), montrant que, désormais, l'engouement est complet. Que ce soit au format EPUB, MOBI (pour le Kindle), ou PDF, la contrefaçon est accessible à tous.

 

Or, il suffit de recherches peu complexes, pour arriver à se fournir une version, y compris en streaming pirate, sur le site américain Scribd, alors même qu'il n'est pas encore officiellement lancé en France. L'EPUB est disponible en lecteur ou en téléchargement intégral – de quoi continuer de donner des sueurs froides à l'éditeur. Au moins trois versions numériques sont proposées à la lecture, uploadées illégalement par des utilisateurs. 

 

 

 

Et le nombre de sites torrent référençant le fichier numérique ne manque pas. C'est une véritable propagation. Nous avions pu constater que, durant la journée de vendredi, au plus fort, il se téléchargeait près de 1000 exemplaires chaque heure, sur le site Torrent411 – seul à indiquer des statistiques de download. 

 

Sauf que la fuite ne s'arrête pas en si bonne voie : depuis ce matin, un email circule avec en pièce jointe un fichier PDF, qui est clairement le modèle du livre, d'une assez mauvaise qualité. Celui dont nous avons pu prendre connaissance était une version authentique.

 

Si selon les professionnels du livre, l'ouvrage pourrait dépasser les 500.000 exemplaires papier, soit l'équivalent d'un prix Goncourt, le livre a déjà fait mieux, au démarrage, que Fifty Shades of Grey pour son lancement. Le jeudi de son lancement en librairies, plus de 15.000 exemplaires s'étaient écoulés à la Fnac. Les 5000 achetés par Cultura sont également partis en un clin d'œil. Idem pour le Furet du Nord, dans les mêmes proportions. 

 

« Nul doute que la rupture de stock a incité les internautes à aller chercher sur le net le Précieux. Pour un coup d'édition, c'est un coup énorme, parce qu'il est clairement le plus piraté de France depuis que l'on propose une offre numérique légale. Ce qui est certain, c'est que le chiffre de 31.000 ebooks téléchargés peut certainement être mutltiplié par deux, ou trois, sans peine. » 

 

Contacté par ActuaLitté, Laurent Beccaria, éditeur aux Arènes, n'était pas joignable pour nous apporter de commentaires à cette heure. Nous mettrons cet article à jour.

 

mise à jour 9 septembre 9h:

L'avocat de la maison d'édition nous a contactés. Il n'y aura pas de commentaires à faire. « Il n'y aura pas de commentaires à faire sur ce piratage. En revanche, nous allons chercher des solutions pour porter plainte contre les sites qui présentent les reproductions de ce livre. »