Le livre numérique au Nigeria, entre attirance et contraintes

Clément Solym - 06.07.2012

Lecture numérique - Usages - Nigeria - livres numériques - lecture


Une récente enquête vient de démontrer qu'au-delà des frontières européennes, ou occidentales, le livre numérique interroge et attire l'attention. Ainsi, au Nigeria, 43 % des personnes sollicitées expliquent préférer lire des ebooks, même si la plus grande partie de la population est toujours tournée vers les ouvrages papier.

 

 

Sailor hands out school books to children in Nigeria.

 

 

Les 1579 personnes contactées pour ce sondage montreraient, selon les analystes, qu'il existe une certaine prise de conscience et un éveil vis-à-vis de ce nouveau modèle dans le pays. Myne Whitman, auteure de Heart to Mend et Rekindled, précise que ses livres, disponibles en version numérique, réalisent également bien plus de ventes. « La plupart des courriers de fans que j'ai reçus viennent de personnes qui ont lu les versions numériques de mes livres, probablement parce que ces gens passent plus de temps sur internet. »

 

Pourtant, ici comme ailleurs, le paiement sur le net reste un problème. « Beaucoup de gens ne sont pas encore très familiers avec leur carte, devant un guichet automatique, et ceux qui ont des cartes de crédit ne font pas trop confiance à ces outils », souligne un consultant en stratégie du livre pour Abuja Literary Society. D'autant plus que les infrastructures ne sont pas encore assez fortes pour inciter à l'achat. 

 

Le marché du livre numérique au Nigeria en serait encore aux prémices de son existence, et n'a pas été monté assez « proprement », pourrait-on dire. 

 

Mais pour la romancière Netty Ejike, nombre de personnes sont encore complètement ignorantes de ce que peuvent être les ebooks. Rien d'alarmant, estime-t-elle. « Pour être intéressé par les livres numériques, il faut avoir son propre ordinateur, ou du moins, avoir un accès, pour profiter de cette solution instantanée. »

 

Quant aux appareils de lecture, on en est encore loin. L'offre est inexistante ou très rare - mais ne signifie pas pour autant que les Nigérians n'utilisent pas d'ebooks. Les étudiants semblent avoir déjà adopté ce format, et les éditeurs universitaires font le nécessaire pour arriver à fournir une offre suffisante. Mais là encore, c'est la question de l'achat sur internet qui se pose. 

 

À l'université d'Ibadan, 750 personnes ont pris part à un sondage pour évoquer leurs pratiques numériques. Aucune personne n'avait acheté de version ebook de livres : toutes avaient opté pour un accès gratuit, par le biais du piratage. Ou en les empruntant à leurs amis - et en conservant la version ainsi obtenue. 

 

Évidemment, impossible d'évoquer ce type d'enquête, sans envisager que des personnes continuent d'affirmer que la sensation du livre papier reste importante. Le confort de lecture, depuis un ordinateur, est bien entendu inexistant. Et encore faut-il disposer d'une alimentation électrique, là où le livre papier n'a besoin que de lui-même. 

 

Reste que les livres de poche sont toujours très prisés par les lecteurs et qu'avant de voir le livre numérique se démocratiser, il faudra probablement attendre encore quelque temps... (via All Africa)

 

Une situation qui n'a pas vraiment changé, alors que fin mai, les bibliothécaires du pays réclamaient au gouvernement que l'on puisse leur procurer des ouvrages numériques. « Dans les pays développés comme les États-Unis et la Grande-Bretagne, les bibliothèques sont bien installées. C'est parce qu'au Nigerai nous ne disposent pas de livres dans les étagères, et que les livres numériques joueront un rôle de complémentarité », soulignait Victoria Okojie, du Conseil des bibliothécaires. Car avec la carence en livres papier, il faudrait malgré tout pouvoir proposer une solution d'accès aux oeuvres pour le public. (voir notre actualitté)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.