Le livre numérique, comme amuse-gueule littéraire

Clément Solym - 25.05.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - ebook - attiser - curiosité


Ce n'est qu'un début, continuons le combat ! Ballantine Books et Harlequin Teen ont bien entendu le message surgi par une faille d'un vortex spatio-temporel en direct depuis mai 68, et les deux éditeurs s'apprêtent, au 1er juin, à bâtir une série de ponts entre livres papier et numériques.

Autant du point de vue littéraire, que temporel, justement.

« L'objectif est de conserver l'attention du public et de renforcer son enthousiasme pour le prochain livre » de Julie Kagawa, explique Malle Vallik, directeur du contenu numérique pour Harlequin. Mais comment faire ? Excellente question, qui vous passionne probablement déjà !

C'est simple : une version ebook de 15.000 mots sera diffusée à compter du 1er juin, intitulé Winter's Passage. Il servira d'introduction au livre qui doit sortir en février 2010, The Iron King et un autre qui arrive le 27 juillet, The Iron Daughter. Après toute cette royale famille, on s'en doute, ne manqueront donc plus que le fils et le Saint-Esprit. L'ouvrage, Winter's Passage sera ensuite vendu pour 2,99 $ à compter de la fin août.

L'amuse-gueule littéraire...

Même programme ou presque pour la filiale de Bertelsmann (et plus directement de Random House) qui fera paraître une très brève histoire, de Steve Berry, et ce, toujours dans l'optique d'une amorce destinée à attiser l'envie des lecteurs, puisque l'ouvrage majeur, The Emperor's Tomb, doit être disponible en librairie le 23 novembre.

Le texte en question, 6000 mots, vendu 1,99 $, The Balkan Escape, est trop court pour être publié en version papier - même au format poche. On parle alors chez Ballantine Books d'un « amuse-gueule littéraire », comme une mise en bouche avant de passer aux choses sérieuses, rapporte le Wall Street Journal.

En ce sens, précise Matt Schwartz, vice-président du marketing numérique, le choix de l'ebook est très pertinent, du fait de sa flexibilité. Le format donne un point d'entrée dans le monde des livres à un ouvrage qui n'aurait autrement pas pu en avoir. Et quand on oppose à Mark qu'un prix si bas, c'est tout de même risqué, il ne s'en inquiète pas : « C'est l'équivalent de l'achat de deux chansons en ligne. Vous pouvez lire ce livre en 30 minutes. »

Alors, oui, 1,99 $, finalement...

Pour l'un et l'autre ouvrage, les plateformes de vente n'ont pas été précisé. On ignore encore s'il s'agira de livres numériques uniquement ou d'applications également. Parce que dans ce dernier cas, les coûts sont légèrement plus élevés tout de même...