Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le livre numérique en Pologne : panorama du marché et des usages

Victor De Sepausy - 11.08.2017

Lecture numérique - Usages - pologne livres numériques - lecture numérique Pologne - marché ebook Pologne


Une récente étude menée en Pologne, commandée par le cyberlibraire Virtualo, apporte un éclairage sur le marché de l’ebook. Quelques données intéressantes pour mesurer l’évolution du marché, mais, surtout, comprendre l’importance qu’Amazon prend partout dans le monde.


20050625 29 Warszawa
statue de vache dans une rue de Varsovie – Michal Matuszewski, CC BY SA 2.0


 

Ce n’est pas un secret, le marché polonais n’est pas véritablement au cœur de la stratégie d’Amazon. Pourtant, 7 % des lecteurs du pays assurent utiliser des livres numériques et 3 % disposent d’un lecteur ebook. Deux éléments à mettre en relation avec le fait que seuls 37 % des Polonais âgés de 15 ans et plus ont lu un livre en 2016. 10 % affirment avoir lu 7 livres ou plus. 

 

À ce jour, le premier prix pour un lecteur ebook coûte 200 zlotys – 45 € – et l’offre grimpe jusqu’à 1000 zlotys – 235 €. Cette analyse réalisée par ARC Rynek i Opinia pour le compte de Virtualo montre cependant que deux utilisateurs sur trois disposent d’un Kindle pour la lecture numérique. 

 

L’émergence d’une offre alternative indique qu’une concurrence se crée : en effet, le cas du inkBook, nouveau modèle de lecteur ebook tournant sous Android (apparu en 2016), montre un regain d’intérêt de la part des acteurs polonais. Ce dernier chercher par ailleurs à se distinguer de l’offre d’Amazon en apporter des fonctionnalités spécifiques, ainsi que des applications, en travaillant sur l’OS de Google.

 

Le inkBook permet ainsi d’ajouter des flux d’informations RSS, indique Arta Tech, son concepteur. Paweł Horbaczewski, fondateur de la société, souligne toutefois que les limites de l’encre électronique ne permettent pas trop d’originalités. Les contraintes de ces machines devront être dépassées pour améliorer l’expérience de l’utilisateur. Les applications multimédias sur lecteur ebook, un avenir ? Probablement, estime-t-il.


Ainsi que le précisait le fondateur de Bookeen Michaël Dahan, dans un entretien avec ActuaLitté, la couleur n’est pas pour demain avec des machines à base d’encre électronique. « Aujourd’hui, E Ink peut faire des écrans plus rapides et plus blancs, plus contrastés, mais nous ne sommes pas dans l’innovation. Il y a des écrans couleur, bien sûr, mais ils sont inutilisables en lecteurs ebook avec 6 secondes pour afficher, en moyenne », expliquait Michaël Dahan. 

 

En attendant qu’Amazon avec la société Liquavista tente de fournir une offre convaincante, les produits sont aujourd’hui incapables de rivaliser avec un smartphone ou encore une tablette. 

 

Sans trop d’étonnement, les utilisateurs de liseuses assurent que c’est la capacité de stockage qui les intéresse le plus : transporter des livres numériques est moins handicapant en terme de poids. 

 

De même, les clients sont particulièrement intéressés par le confort d’utilisation – la vitesse d’affichage des pages, la fluidité, et bien entendu le fait que ces appareils n’ont pas une obsolescence aussi rapide que celle des smartphones. 32 % soulignent la facilité d’accès à leur bibliothèque, 20 % la simplicité d’utilisation et 43 % le fait de ne pas avoir à transporter de livres imprimés pesants.
 

Les Shelfies sur Instagram précipitent la baisse de vente d'ebooks


Chose notable, les jeunes de 15-24 ans représentent 32 % des usagers numériques et 34 % chez les 25-34 ans. Ils sont en revanche, massivement urbains et coutumiers des achats sur internet. Précision d’importance : 35 % de ceux qui sont passés au livre numérique indiquent que l’impulsion est venue des conseils d’amis déjà conquis. 

 

Pour ce qui est des autres outils de lecture, l’application iBooks d’Apple est au coude à coude avec celles d’Amazon Kindle – 21 % d’usages. Adobe DE est le troisième acteur applicatif, avec 17 % d’utilisateurs, ce qui implique un large usage encore des ordinateurs. 
 

Évolution des usages du livre numérique en Espagne


Mais comment se procurer des lectures ? 55 % achètent des livres numériques et 40 % en empruntent à des amis. Des romans de mystères et polars restent les genres les plus prisés chez les lecteurs numériques, suivis de la fantasy, de l’horreur et des livres pratiques. Enfin, la moitié des répondants avait lu un ebook au cours des trois derniers mois, et un quart un livre audio.  

 


via media 2