Le logiciel iPubsoft supprime les DRM de -presque- tous les ebooks

Clément Solym - 29.07.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - ipubsoft - supprimer - drm


L'un des écueils majeurs des industries de la musique et du cinéma fut la présence de DRM sur les fichiers, des outils de gestions de droits numériques, empêchant la reproduction et/ou limitant la copie des oeuvres.

Si d'un côté, le DRM a pour vocation de lutter contre le piratage, les contreparties qu'il implique pour les consommateurs sont trop lourdes à supporter. En limitant les possibilités offertes après l'achat d'une oeuvre, la DRM agit comme un verrou, contrôlant l'acheteur. Et sans parler des limitations induites pour la lecture de tel fichier sur tel appareil qui ne serait pas habilité à 'supporter' les DRM.

Bref, de la chienlit.

Mais si les bidouilleurs de tous poils s'amusent à supprimer ces verrous manu militari, un logiciel vient de sortir, iPubsoft, qui permet de supprimer les DRM des fichiers Kindle, Nook, EPUB, PDF, Mobipocket et Adept. Rien n'est en revanche prévu pour les fichiers achetés depuis l'iBookstore.


Disponible en version Mac ou PC pour 30 à 35 $, l'investissement est relativement minime pour qui consomme du livre numérique par Gigaoctets.

Ce qui est intéressant, c'est que le logiciel en question est absolument interdit sur le territoire américain, en ce qu'il entre en violation complète du Digital Millenium Copyright Act, la loi qui interdit de 'craquer' une protection numérique.

Des versions gratuites d'essai sont disponibles et il semble assez judicieux de faire attention...

DMCA, ou ne pas DMCA

Rappelons également qu'en juillet dernier, une décision de justice était intervenue dans le débat, et pourrait mettre à mal toutes les embûches posées par le DMCA. « Court-circuiter purement et simplement une protection technologique qui restreint l’accès d’un utilisateur à son travail ou l’observation de celui-ci n’est pas suffisant pour enfreindre la loi Digital Millenium Copyright Act », avait en effet estimé le juge de la cour de la Nouvelle Orléans, Emilio Garza. (voir notre actualitté)

Le lendemain de cette décision, la House Commerce Committee avait appuyé qu'il « pourrait être approprié de modifier l'interdiction de contourner les mesures techniques actuelles qui contrôlent l'accès aux documents protégés par le copyright, afin de garantir que l'accès à des fins licites n'est pas limité de façon injustifiée ». (voir notre actualitté)

Du changement dans l'air ?

La question, pour iPubsoft, dans l'hypothèse d'un adoucissement de la législation, sera toujours de savoir dans quelle mesure il est possible de faire commerce de logiciels supprimant les DRM.

Si l'on en vient à reconnaître outre-Atlantique - rêvons un peu - que la suppression des verrous numériques peut être bénéfique, dans certains cas, le législateur acceptera-t-il pour autant que l'on puisse faire fortune avec des logiciels de ce genre ?

À suivre...