Le marché de l'ebook, acte 2, peut-être, sans rien de nouveau

Clément Solym - 27.03.2010

Lecture numérique - Acteurs numériques - marché - ebook - France


Autre époque, autres moeurs... Le salon réservait une prometteuse conférence autour du livre numérique, stricto sensu, pour faire un petit état des lieux de ce que 2010 nous réserve. Autour de la table, Elise Dupuis, chef de groupe Reader, chez Sony, Christophe Maire, PDG et fondateur de Txtr GbmH, ainsi que Laurent Picard, le cofondateur de Bookeen et Loïc Roussel, le cofondateur de Feedbooks.


Élise Dupuis, Hervé Bienvault (modérateur), Laurent Picard, Loïc Roussel et Christophe Maire

Alors, 2010, année érotique pour le livre numérique et les lecteurs ? Que Nenni ! Sony en aura profité de cette table ronde pour parler un discours marketing à mort, évoquant à 18 reprises (comptées) l'itération du mot produit, tout en rappelant combien il était « naturel » pour lui d'être sponsor des Lectures de dem@in (mi-février, le Japonais se désistait pourtant, avant de faire machine arrière à deux semaines du Salon...).

Quelques chiffres tout de même - pas ceux des ventes, faut pas rêver : 60 % des possesseurs d'un Reader en font une utilisation quotidienne, et les deux tiers préfére la lecture numérique au papier. Intéressant, pourtant. Mais à la manière d'un Amazon, Sony aura eu vite fait de rappeler que si rien ne marche en France, c'est parce qu'il n'y a pas d'offres de livre numérique. Difficile de leur donner tort, mais en même temps, leurs produits... Bref.

Chez Bookeen, plutôt que de parler d'avenir - sinon pas avant une quinzaine de slides - on préfère remonter le fil du temps et pratiquer la mise en perspective franchement pas très pertinente. Cela dit, on aura eu l'occasion de découvrir le nouvel Horizon. En avant-première française... Oui, mais une machine dotée du WiFi uniquement et pas de la 3G, pourtant tant attendue. Plutôt que de nous servir des explications assez alambiquées en vantant les mérites du WiFi, Bookeen aurait pu faire preuve d'un peu plus de transparence. Ou alors jouer la même langue de bois que Sony. Mais soit.

Rien de très neuf non plus chez Feedbooks, sinon les pronostics de croissance, à savoir 200.000 ebooks vendus par mois contre aujourd'hui 100.000 ebooks téléchargés par jour, gratuitement... Et puis l'annonce d'un partenariat avec Sony également.

Toujours côté Sony, on annonce la création d'une plateforme qui regroupera toute l'offre aujourd'hui disponible en matière de livre numérique. Une boutique ? Pas si vite, non... il s'agit simplement d'une interface qui ne vendra rien, et devrait rediriger vers... des sites marchands.

Toute la nouveauté sera plutôt venue d'Allemagne, alors que Christophe Maire expliquait comment il a installé un système d'opérateur virtuel. En effet, ses modèles sont équipés d'une carte SIM qui est gratuite, tant que l'on télécharge des livres. Avec un catalogue de 30.000 fichiers ePub, la société semble bien partie outre-Rhin.

En fait, rien de nouveau du tout sous le soleil des lecteurs ebook. Dommage...