Le marché du livre numérique à travers le monde

Clément Solym - 12.10.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - livre numérique - pays - monde


Le rapport  The Global 2011 eBook Market: Current Conditions & Future Projections, de Rüdiger Wischenbar, est une mine d'informations. J'ai sélectionné quelques points à retenir de cette analyse, dans laquelle j'ai sélectionné les exemples de 4 pays sur les 13 visés par l'étude, pour mieux comprendre le marché depuis la France.

Etats-unis : les leaders du marché

Les Etats-Unis ont adopté  l'ebook comme aucun autre pays. Ainsi, beaucoup d'utilisateurs considèrent l'ebook comme un choix complémentaire à celui du livre.

 

Les chiffres sont éloquents : entre 2008 et aujourd'hui aux Etats-Unis, la part des ebooks est passé de 0,6%  à 6,4%. Et depuis octobre 2010, l'augmentation des ventes est permanente, mois après mois. Les romans représentent d'ailleurs 13,6 % des revenus nets. Les ventes en version papier ont d'ailleurs chuté de 25,7% pour cette même catégorie en 2010. 950.000 titres seraient ainsi disponibles pour l'instant en version ebook.

 

 

Côté matériel, les Etats-Unis sont de loin les mieux et les plus équipés. La plupart des marques importantes proposent d'ailleurs leurs readers en priorité là bas.

 

Pour ce qui est de la distibution, c'est Amazon qui domine la marché avec plus de 70% des utilisateurs qui utilisent le Kindle Store. Point non négligeable : sur 950.000 titres, plus de 800.000 sont proposés à moins de 9,99 $.

 

Le n°2 du secteur est Barnes & Noble avec son offre complète Nook (Nook, Nook Touch, Nook Color) et l'offre de contenus importante qui va avec, avec plus de 2 millions de titres annoncés (dont une bonne partie d'ebooks libres de droit). Barnes & Noble aurait conquis 27% des utilisateurs. Le n°3 annoncé est Apple avec iBooks, sous la barre des 10%. Kobo est normalement à peu près à égalité. Une partie des utilisateurs utilise bien sûr plusieurs plateformes.

 

Les prix ne sont pas régulés aux Etats-Unis, mais le modèle d'agence s'est chargé de remettre le pouvoir de fixer les prix entre les mains des éditeurs. Cela n'a pas empêché ces derniers de baisser les prix, pour s'adapter à la demande, comme le demandaient les distributeurs. Les prix sont ainsi passés en moyenne de 8,72 $ à 7,72 $.

 

Retrouver l'intégralité de cet article sur Actu des ebooks