Le marché du livre numérique en Chine assiste à un tournant

Clément Solym - 10.12.2014

Lecture numérique - Usages - Chine ebook - commerce vente - lecture marché


Depuis plusieurs mois, les rumeurs se profilaient : la société chinoise Tencent souhaitait mettre la main sur Shanda Literature. Ce dernier propose de la lecture et des textes littéraires, et vient d'informer ses auteurs que la transaction entre les deux industries a été conclue. Une belle histoire de gros investissements ? Mais pas simplement.

 

 

 

Sur le marché de la lecture numérique en Chine, le rapprochement de Tencent et Shanda Literature marque un mouvement d'ampleur : le second fait en effet partie des plus importants réseaux du web littéraire chinois. Et pour Tencent, implantée à Shenzhen, spécialisée dans les télécoms et l'internet, c'est une nouvelle source de revenus qui se profile.

 

Shandra Literature est l'un des plus importants revendeurs d'ebooks en Chine – au travers de leur magasin Qidian. Autrement dit, Qidian pourrait intégrer les services de Tencent, et surpasser largement l'offre de Kindle China. Il ne serait pas prévu que la marque Qidian disparaisse au sein de Tencent : elle devrait continuer d'opérer en propre.

 

Le marché représente des perspectives fortes, de même que celui de l'Indonésie. La coopération des deux structures, une fois le rachat confirmé et déployé, entraînera logiquement une accélération du marché. Si Alibaba ne propose pas encore ses propres outils de vente d'ebooks, Tencent est clairement un concurrent d'envergure au moteur chinois. (via Tech In Asia)

 

Ce qu'il faut en revanche noter, c'est que l'actuel PDG de Tencent Holdings Ltd, Poney Ma, a encaissé récemment plus de 398 millions $ pour la vente d'actions de la société, réparties en 10 investisseurs, parmi lesquels Alibaba Group Holding. 

 

En 2009, Shanda s'était associé à Nokia, pour promouvoir ses offres, divisées au travers de trois sites internet : Qidian, première plateforme de littérature en ligne, Jjwxc, qui cible la littérature romantique et Hongxiu. Trois ans plus tard, Orbis décidait d'investir 15 millions $ dans Shanda Literature.