Le numérique vient prendre place dans le plan de relance

Clément Solym - 07.05.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - numérique - plan - relance


Au sein du plan de relance proposé par l’actuel gouvernement, le numérique vient prendre la place qui lui revient de droit. Afin d’aider au déploiement d’Internet et plus particulièrement du très haut débit avec la fibre optique, le gouvernement annonce le déblocage de 250 millions d’euros par an sur trois ans.

Selon Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat au développement de l’Economie numérique, ces fonds seront notamment alloués au déploiement du réseau dans les zones moyennement denses en population ou peu denses. La Caisse des Dépôts fournira les moyens quand les collectivités locales et les opérateurs privés s’entendront pour organiser le développement du réseau sur le terrain.

La secrétaire d’Etat attend de la mise en route de ce plan des retombées importantes en termes d’emplois. Parallèlement au réseau, c’est le secteur du jeu vidéo qui est aussi visé par le plan de soutien à l’économie numérique.

Il ne s’agit pas cependant d’aider n’importe quelle production. Mme Kosciusko-Morizet souhaite participer au développement du « serious gaming ». Cela signifie une réutilisation des technologies et des savoirs associés à la création de jeux vidéo dans d’autres secteurs tels que ceux de la formation, de la médecine. Les sociétés françaises travaillant dans le jeu vidéo sont reconnues internationalement et pourtant l’hexagone reste en retard dans la multiplication des usages de ces technologiques.