Le panier britannique moyen inclut les livres numériques

Clément Solym - 13.03.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - consommation - panier moyen - livres numériques


Le Bureau national des statistiques britanniques vient de publier quelques résultats, et notamment sur le nombre de personnes qui aujourd'hui lisent des ouvrages au format numérique. C'est que dans le panier des consommateurs, on retrouve de plus en plus d'ebooks, estiment les statisticiens du pays.

 

 

 

Signe des temps (de crise), la laitue et le champagne consommé au restaurant sortent du panier moyen britannique. Pour calculer l'inflation, l'office national des statistiques du Royaume-Uni y inclura désormais le livre numérique. Un gage de popularité qui fait de l'ebook un indice représentatif des fluctuations du pouvoir d'achat.

 

L'Office for National Statistics assure en effet que le marché du livre numérique est non seulement important désormais pour le Royaume-Uni, mais également « en pleine croissance », soulignant que le taux d'adoption par le public est lui-même en croissance.

 

Ainsi, Parmi 700 autres prix, le tarif de l'ebook servira de valeur-témoin à compter de l'année prochaine, ce qui se matérialise par une analyse mensuelle de l'évolution de son prix, et comme pour d'autres objets, les données seront croisées sur 180.000 points de ventes à travers le pays.

 

Chaque printemps, le panier de l'équivalent britannique de l'INSEE évolue, permettant aussi de découvrir de nouvelles tendances de consommation. Cette année, les lentilles de contact souples à application quotidienne entre dans le panier avec les mûres et les magnétoscopes numériques. Font leur sortie, outre le champagne des restaurateurs, le barbecue à gaz ou encore les jeux vidéos avec accessoires.

 

Selon les données de Nielsen et Kantar Worldpanel, les ebooks ont représenté 13/14 % de toutes les ventes de livres au Royaume-Uni durant l'année 2012, en volume, et 6/7 % en valeur. 

 

Ce panier de biens de consommation est un indicateur important pour mesurer les dépenses réalisées par nos voisins d'outre-Manche. Les tendances de ce panier montrent avec une certaine précision ce que les consommateurs souhaitent et se procurent, dans tous les domaines de la consommation, par ailleurs. 

 

Ainsi, 2012 a eu pour grandes tendances les télévisions numériques, la charcuterie, les légumes conditionnés, le rhum blanc - alors que le champagne a diminué dans les ménages - et le bricolage, que ce soit en cuisine ou pour le mobilier. 

 

À retrouver à cette adresse.