Le passage réussi au numérique de l'éditeur de l'Etat

Victor De Sepausy - 08.01.2015

Lecture numérique - DILA - numérisation - éditeur


Depuis la fusion en 2010 de la direction des journaux officiels et de la Documentation française au sein de la Direction de l'Information Légale et Administrative (DILA), la transition vers le numérique s'est opérée avec un certain succès, aux yeux de l'expert Frédéric-Michel Chevalier.

 

Ce dernier est allé interroger Emmanuel Cortes, Directeur de programme à la DILA pour en savoir un peu plus sur les modalités de cette transformation réussie. Il faut dire que dès 2010, grâce au numérique, et aux sites qui ont été développés au profit de la DILA, les publications de l'Etat ont très nettement gagné en visibilité.

 

Sur l'année 2010, le site Legifrance.fr recevait la visite de 65 millions d'internautes quand servicepublic.fr en cumulait 70 millions. Emmanuel Cortes précise ainsi qu'aujourd'hui, à la DILA, « Nous avons une équipe informatique représentant 80 personnes, et nous gérons 80 services au total dont une dizaine de sites internet, plus des applications interministérielles et qui sont internes à la DILA.

 

Associé à cela, nous avons deux missions importantes qui sont la mission d'informations régaliennes, administratives et économiques, qui réunit une centaine de personnes ayant la charge d'alimenter l'ensemble de ces sites, ainsi que la mission « débat public » qui permet d'alimenter le département d'édition qui fabrique un certain nombre de livres alimentant la documentation française. Cela nécessite une centaine de personnes pour produire les différents contenus. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.