Le piratage, c'est le manque d'offres et les tarifs trop élevés

Louis Mallié - 10.03.2014

Lecture numérique - Législation - Google - Telecommunication Act - Australie


Après de nombreux échecs pour faire face au piratage, le ministre australien en charge de la communication a demandé aux compagines de proposer des solutions. Le gouvernement souhaiterait fonder une nouvelle législation. Google fait partie des société à avoir répondu à l'appel. TorrentFreak a pu se procurer une copie de la réponse de google. 

 

 

Source : Nyshita talluri, CC BY-SA 3.0

 

 

« Nous serions déçus que le gouvernement décide de prendre des mesures excessivement dures contre le piratage, sans considérer que cela ne serait bon qu'à ralentir la mise en oeuvre de nombreux projets pour un résultat faible » affirme le moteur de recherche.

 

Ce dernier n'hésite pas à insister sur le fait que des mesures anti-piratage trop draconiennes, pourraient  donc s'avérer contre-productives. « Il paraît de plus en plus évident que le piratage en ligne est essentiellement un problème de disponibilité et de prix ». Aussi Google encourage-t-il bien plutôt le gouvernement à promouvoir un nouveau modèle économique, ainsi qu'un « marché plus libre voué à l'achat légal de contenu». 

 

Outre son avertissement Google n'a pas manqué de pointer quelques points de la législation actuelle qu'il juge défectueuse. C'est le cas de la section n°313 du Telecommunication Act qui menace de censurer les sites internet offrant un libre accès à l'information.  « Il apparaît que cette loi a été largement interprétée par de nombreuses agences gouvernementales pour interdire des sites jugés illégaux».

 

Enfin, Google s'est inquiété du manque de lieux totalement sûrs sur internet — manque qui selon lui est l'une des raisons majeures du piratage illégal. 

 

VIA TorrentFreak