Le Plastic Logic Reader souple à 300 $ début 2010...

Clément Solym - 04.08.2009

Lecture numérique - Acteurs numériques - Plastic - Logic - Reader


C'est l'avantage avec la Gazette du sorcier à Poudlard : même si les informations ne volent pas haut, les images bougent et le papier est souple. À l'image de ce que Plastic Logic, la société anglaise souhaite mettre en place avec son Reader. Ou presque.

Pourtant, si l'objet ne convainc pas encore complètement, les premiers tests permettront de se faire une idée claire sur la valeur à l'utilisation de cette tablette de format A4 que l'on pourra enrouler sur elle-même. Après 10 années de développement et 120 millions £ d'investissement, le prix de cette technologie se fera sentir.

Mais pas tant que cela : en effet, si le lancement reste encore incertain, soit la fin de cette année, soit le début de l'année prochaine, reste qu'il pourrait intervenir à 299 $ aux États-Unis (quid de l'offre de Barnes & Noble dans ce cas ?), et arriver alors fin 2010 voire début 2011 en Angleterre.

Manifestement, les propriétaires de journaux sont de plus en plus demandeurs : on veut toucher, voir, découvrir, comprendre ce qui pourrait remplacer demain le papier et l'imprimé. L'avantage majeur est que ce dispositif ne cassera pas, même si on le laisse tomber ; pour les annonceurs publicitaires, la seule chose que l'on attend en revanche, c'est la couleur.

Dans un an ou deux, annonce-t-on, et la vidéo d'ici quelques années.

Ah, non, ça c'était ce que l'on a dit quand les premiers iPod sont apparus...