Le polar sur internet : lecteurs et blogueurs, avant tout passionnés

Nicolas Gary - 27.03.2015

Lecture numérique - Usages - lecteurs polar - internet blogueurs - prescription lectures


Les livres sur internet vivent par une communauté de lecteurs, qui se connaît ou cohabite, sans même se rencontrer. Plusieurs acteurs, à l'approche de la manifestation Quais du Polar de Lyon, se sont regroupés pour établir un portrait-robot des blogueurs polar qui sévissent sur la toile. Entre prescription et chroniques, les indices sont multiples. 

 

 

Polars

Jean-François Gornet, CC BY SA 2.0

 

 

Blogueur n'est plus un vilain mot : pour communiquer sur sa passion, la Toile a des ressources inépuisables. Voici comment 44 internautes, adeptes du blogging ont répondu à une enquête cartographiant les usages. Personne active avec un poste à responsabilité, le blogueur polar a 39 ans en moyenne – et son espace de communication est généralement dédié à la critique littéraire. 

 

Si l'on peut établir un impact quantitatif sur le nombre de pages affichées par les blogs en question, la prescription ne se compte pas uniquement en nombre de visiteurs uniques. Ils sont, sur du déclaratif, 46 % à enregistrer 1000 à 10.000 pages vues chaque mois, et 21 % à afficher plus de 10.000 pages.

  

C'est en revanche par une relation directe avec les lecteurs de leur site qu'ils souhaitent agir. « Le degré d'interaction permet de distinguer deux typologies de blogueurs : les “auteurs”, qui se restreignent à l'écriture et la publication d'articles et les “animateurs” qui développent une réelle logique d'animation communautaire », note l'étude.

 

Ils ne parlent d'ailleurs pas majoritairement de polars, mais aussi d'autres genres littéraires, et seule une minorité a choisi de se créer un espace indépendant – qui ne soit pas visiblement hébergé par un traditionnel prestataire.

 

En moyenne, 80 % des blogs ont 5 ans d'existence, une grande vague d'apparition a débuté à partir de 2009. Et, on s'en doutera, une majeure partie de leurs interactions s'effectue avec Facebook, et Twitter. 

 

Une approche intéressante, qui complète l'étude présentée par le réseau social Babelio, qui portait sur les lecteurs de polar et la prescription de livres, au sein de leur réseau. Un autre portrait-robot, puisque les blogueurs sont nécessairement lecteurs...

 

L'Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation, la Région Rhône-Alpes et le festival Quais du Polar, ont réalisé cette enquête entre février et mars 2015. Toute une infographie a été développée pour résumer les résultats de l'étude.