Le prochain G8/G20 s'intéressera aux droits d'auteur, selon Sarkozy

Clément Solym - 20.01.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - sarkozy - sommet - droits


Même si de nombreux syndicats boycottaient la cérémonie traditionnelle des vœux à la culture, le président de la République n’avait en rien perdu de sa morgue habituelle.

Appelé à parler de grands projets visant la création d’un équivalent du CNC (Centre national de la cinématographie) pour l’univers musical, Nicolas Sarkozy s’est embarqué dans de longs développements sur la nécessité de réglementer Internet.

Et la question des droits d’auteur a fini par devenir centrale dans une telle perspective. C’est ainsi que le président a annoncé la tenue d’un sommet sur le droit d’auteur en marge du prochain G8/G20 placé sous sa responsabilité. Cette réunion pourrait donc se tenir avant le sommet officiel prévu en novembre 2011 à Cannes.


Il s’agirait d’établir des visions communes sur la question des droits d’auteur pour avancer dans leur meilleure protection mais à une échelle mondialisée. Nicolas Sarkozy préfère alors parler d’un « internet civilisé », et non plus « régulé », bien conscient que l’excès de surveillance devient, en la matière, de plus en plus impopulaire jusque dans les mots employés pour en parler.

Dépassant toute vision utopiste de la Toile, le chef de l’Etat est parti guerroyer les méchants agents semant l’anarchie sur Internet. La révolution numérique, si elle est bien chargée de promesses, doit également se faire dans le respect des créateurs et donc dans celui de leurs droits.