Contrat à la main, Amazon recrute des auteurs à travers le monde

Clément Solym - 10.09.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - Kindle Scout - Amazon ebooks - livre distribution


Le programme Kindle Scout d’Amazon est désormais ouvert au monde entier, qui n’attendait que cela. La plateforme de publication est généralisée pour offrir son service à chacun. Le projet est de permettre la publication d’un livre en langue anglaise, avec un contrat Kindle Press Publishing. Le rêve devenu réalité, ou presque.

 

 

 

Les auteurs venus d’Europe, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Mexique, Brésil, Japon et Inde – ainsi que quelques autres – peuvent soumettre leur manuscrit, à condition qu’il soit écrit en anglais. Au cours des 45 jours, voire moins, suivant la présentation du livre, l’auteur pourra se voir proposer un contrat d’édition.

 

Les lecteurs du monde entier peuvent donc maintenant découvrir un aperçu de livres encore jamais parus, élire les ouvrages qu’ils veulent voir publiés, et recevoir un exemplaire gratuit de chaque livre qu’ils ont choisi, une fois présent chez Kindle Press, assure Amazon.

 

Dina Hilal, directrice générale de Kindle Scout, souligne que cette expansion est un bienfait pour les auteurs – et combien la société était impatiente de pouvoir le mondialiser.

 

Le service qui n’était pour l’heure disponible qu’aux États-Unis, propose un contrat d’édition où l’auteur confie un mandat de 5 années renouvelables, dispose d'une avance de 1500 $ et des droits d’auteur de 50 % sur les ventes de ses ebooks. Par ailleurs, il profite également des outils marketing d’Amazon, qui insiste sur la grande facilité avec laquelle l’auteur peut retrouver ses droits.