Le Projet Bradbury affronte les fantômes de Berlin, résumé #9

La rédaction - 18.10.2013

Lecture numérique - Acteurs numériques - projet Bradbury - Neil Jomunsi - nouvelles


Chaque semaine, Neil Jomunsi écrit et publie une nouvelle histoire courte avec son Projet Bradbury : un marathon d'écriture en hommage au célèbre auteur américain. Cette semaine, le Projet Bradbury fait escale à Berlin et propose aux lecteurs de visiter la ville cent fois maudite qui aujourd'hui attire artistes, touristes et investisseurs, à travers le prisme d'une histoire de fantômes pas banale. Son titre : Kindergarten, ce qui dans la langue de Goethe signifie “jardin d'enfants”. Il dit qu'il ne voit pas le rapport ? Qu'il se rassure : Neil Jomunsi en trouvera un pour lui.

 

 

 

Voici l'accroche de la nouvelle telle qu'on peut la découvrir sur le blog hébergé par Actualitté pour laisser à l'auteur l'occasion d'expliquer son cheminement tout au long de l'année. 

Dieter est un adulte que les enfants adorent. Chaque jour, les pensionnaires du jardin d'enfants se pressent autour de l'éducateur pour recevoir consolation et encouragement. Mais Dieter est aussi un adulte un peu spécial qui voit des choses que les autres n'imaginent pas. De plus, l'endroit sur lequel la garderie a été construite est rempli de mauvais souvenirs et de fantômes. Pas étonnant donc que les autres employés le prennent pour un dangereux fou.

Sur son site, Jomunsi revient en détail sur sa ville d'adoption et sur les raisons qui l'ont poussé à situer sa nouvelle à Berlin, où il habite depuis maintenant deux ans.

 

« J'ai coutume d'expliquer, quand on me demande ce que ça fait de vivre ici, que Paris dévoile ses charmes au tout venant. Il suffit de se poser quelques instants sur le Pont des Arts et d'effectuer un tour sur soi-même pour en prendre plein les mirettes : le Louvre, Notre-Dame, le Grand-Palais, la Tour Eiffel, la Seine et ses bateaux-mouches, j'en passe. La première chose qui frappe quand on débarque à Berlin, c'est à quel point la ville paraît antipathique de prime abord. [...] Berlin est une ville fascinante pour la bonne et simple raison qu'elle ne se laisse pas découvrir facilement : il faut se promener dans les rues, entrer dans les arrière-cours, lire les plaques témoignant d'un évènement historique, se renseigner sur l'histoire d'une place en apparence banale. Ici, l'histoire est cachée. [...] Il faut s'intéresser aux lieux, les écouter chuchoter. La ville cache des monstres, bien sûr, et elle est hantée de mauvais souvenirs. Mais elle est gonflée d'une énergie débordante, celle qui la pousse à se reconstruire sans cesse. »


En prime, l'auteur nous offre un petit jeu de piste en situant sa nouvelle dans un lieu très précis, historiquement très important et pourtant absent de tous les guides touristiques. Les amateurs de fantômes seront servis.

 

 

 

 

Vous avez une idée ? 

 

Kindergarten est disponible à la vente chez AmazonSmashwordsKobo, et dans quelques heures/jours sur l'iBookstore d'Apple, au prix de 0,99 €. On peut aussi s'abonner à l'intégralité des nouvelles du Projet Bradbury, et avoir ainsi accès à tous les textes écrits et à venir, à des nouvelles bonus et à quelques surprises que l'auteur réserve aux abonnés.