Le Projet Gutenberg, site patrimonial de livres numériques, bloqué en Allemagne

Antoine Oury - 05.03.2018

Lecture numérique - Acteurs numériques - Projet Gutenberg Allemagne - livres numériques domaine public - livres numériques projet Gutenberg


Lancé en 1971, le Projet Gutenberg entend mettre à disposition au format numérique un maximum de textes entrés dans le domaine public et donc librement accessibles. Grâce au déploiement d'internet, la plateforme est désormais incontournable et très visitée. En Allemagne, toutefois, l'accès au site a été bloqué en raison d'un litige concernant des textes de Heinrich Mann, Thomas Mann et Alfred Döblin, dont les textes sont libres de droits aux États-Unis, mais encore protégés par le droit d'auteur outre-Rhin.


Frankfurter Buchmesse 2016 - Foire du livre de Francfort
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 


La Cour de Justice de Francfort a publié le 9 février dernier une décision relative à la plateforme Projet Gutenberg, suite à une plainte déposée par la maison d'édition allemande S. Fischer Verlag, filiale du très puissant groupe germanique Holtzbrinck. Les juges pressent la plateforme de retirer des œuvres en allemand de Heinrich Mann, Thomas Mann et Alfred Döblin, accessibles gratuitement sur la plateforme, pour des raisons liées au droit d'auteur.

 

L'explication est assez simple : les législations sur la propriété intellectuelle et le droit d'auteur diffèrent, dans le monde entier. Quand certains pays, comme la France ou l'Allemagne, ajoutent 70 ans de protection des œuvres après la mort de l'auteur avant l'entrée dans le domaine public, les États-Unis se basent sur la date de publication de l'œuvre et non sur le décès de son auteur.

 

Ainsi, les 18 livres incriminés par S. Fischer Verlag étaient bien entrés dans le domaine public, au plus tard en 1976, mais aux États-Unis, et non en Allemagne, raison pour laquelle l'éditeur a demandé leur retrait immédiat de la plateforme, sous peine d'« une amende de 250.000 € ou bien d'une peine de prison pouvant s'étendre jusqu'à 6 mois », comme l'indique la décision des juges allemands.

 

En réaction à la décision de justice, le Projet Gutenberg est désormais bloqué en Allemagne. « Parce que la Cour allemande a outrepassé sa juridiction et autorisé le plus grand groupe d'édition au monde à intimider le Projet Gutenberg pour ces 18 livres, il y a tout lieu de penser que ce cas se reproduira. Il existe des milliers de livres numériques dans les collections du Project Gutenberg qui pourraient faire l'objet d'actions similaires et illégitimes », indique l'équipe du Projet Gutenberg.

 

Effectivement, le Projet Gutenberg et des centaines d'autres plateformes qui mettent à disposition des livres numériques pourraient être inquiétés par cette décision de justice. Or, si le Projet Gutenberg est hébergé aux États-Unis, où la plainte de S. Fischer Verlag aurait dû être traitée, c'est bien une Cour allemande qui s'est penchée sur le cas et a rendu un jugement sur une durée de droit d'auteur américaine.

 

Quand l'édition américaine s'attaque à Wikipedia,
vil site de pirates

 

En conséquence, de nombreux sites de partage de livres numériques qui proposent des ouvrages tombés dans le domaine public au Québec ou en Belgique, mais toujours protégés en France — c'est par exemple le cas du Petit Prince — pourraient eux aussi faire l'objet d'attaques en justice. En effet, ces sites avertissent souvent les lecteurs qu'il leur appartient de vérifier la législation de leur pays avant téléchargement, ou bloquent les accès en se basant sur les adresses IP, mais de telles précautions n'ont pas empêché le Projet Gutenberg d'être attaqué en justice et jugé coupable...

 

Cela dit, c'est aussi en raison d'une loi allemande qui indique qu'un délit sur Internet est commis à la fois sur le lieu physique où il a été commis et sur le lieu où les effets de ce délit sont observés, ceci permettant de porter en justice un tel cas.

via Teleread
 


Commentaires

Les ouvrages de Saint- Exupéry sont entrés dans le domaine public en 2014, 70 ans après la mort de leur auteur.
Marcheuse patiente : hélas, Antoine de Saint-Exupéry, mort pour la France, bénéficie (pas lui mais ses héritiers) d'une rallonge de 30 ans. Le droit d'auteur en France est plein de joyeusetés.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.