Le reader à 10 € de txtr, assez solide pour le contrôle technique ?

Clément Solym - 12.10.2012

Lecture numérique - Lecteur eBook - Txtr - Beagle - Reader


L'Allemand txtr a dévoilé il y maintenant trois jours une nouvelle liseuse. Avec le Beagle eReader ce vendeur de livres électroniques étend son activité. L'innovation du Beagle est sans aucun doute son prix de 10 euros. Pour ce qui est des performances de la machine, passé l'enthousiasme initial, on est forcé de se montrer plus sceptique. (voir notre actualitté)

 

 

En effet, le discount a un prix, technologique. Certes, le Kindle de base (ne parlons pas du Fire ou du Fire HD) est proposé pour 79 euros sur Amazon, un écart considérable par rapport au Beagle, sauf que le reader américain possède le Wi-Fi et peut embarquer plus de mille livres. Le Beagle ne peut pas en dire autant. Le Wi-Fi est remplacé par le Bluetooth, et l'utilisateur devra passer par l'application txtr sur son smartphone, un système beaucoup moins efficace. Txtr serait actuellement en pourparlers avec des opérateurs téléphoniques pour mettre en place des offres « téléphone + reader ».

 

L'unité centrale pose aussi problème. En raison de ses faibles performances, le reader n'affiche que des pages images. L'application txtr doit donc convertir au bon format les textes initiaux. Le Beagle ne peut de fait pas supporter les formats Epub et PDF. Txtr a visiblement choisi de tout miser sur l'écran e-ink, qui représente le principal coût de l'appareil.

 

Autre élément important à noter : la batterie n'est pas rechargeable, il faut deux piles AAA. Chez txtr on estime que cela permet de lire pendant un an, l'équivalent d'une quinzaine de livres. Côté taille, il propose un écran de 5 pouces avec une épaisseur de 5mm.

 

Concernant les livres, la bibliothèque txtr affiche 400 000 titres contre 900 000 pour Amazon. De plus, l'appareil ne peut pas contenir plus de 5 livres en même temps, ce que l'on peut considérer comme un sérieux handicap. Et énième ombre au tableau, si les best-sellers sont vendus au même prix que chez les concurrents, les oeuvres plus littéraires (Paul Auster par exemple) sont vendues 2 à 4 euros de plus. 

 

La question qui se pose est de savoir si le public sera conquis par ce reader (très) low-cost. On peut s'interroger sur la pertinence de la stratégie de txtr. Pour quelques dizaines d'euros de plus, il aurait été sûrement possible de rendre le Beagle moins cheap. Car face à la concurrence, il n'a que son prix pour lui. Le Beagle est un peu ce que le portable Bic est à l'iPhone.