Le réseau social russe VKontakte conçoit un abonnement d'audiolivres

Clément Solym - 20.08.2019

Lecture numérique - Acteurs numériques - audiolivre Russie - réseau social audiolivre - solution légale


Le déploiement des livres audio passerait-il par les réseaux sociaux ? Le pari du réseau russe VKontakte est d’entamer les négociations avec les éditeurs locaux, pour ouvrir le mois prochain son propre système de lecture. VK, de son petit nom, deviendrait alors le premier du genre à offrir une solution intégrée.


licence pixabay
 

Selon les données officielles, VK recensait 100 millions d’utilisateurs sur le mois de juillet, et depuis sa création, en 2007, il figure parmi les sites les plus volumineux en Russie. Décliné comme il se doit sur les différentes plateformes mobiles par le biais d’application, il a donc ouvert les négociations pour introduire une nouvelle fonctionnalité.

VK fait en effet savoir aux éditeurs russes que 40 millions d’utilisateurs pourraient être intéressés par un modèle de souscription. Il s’agirait d’une offre d’abonnement, permettant un accès illimité pour 299 roubles, soit moins de 4 €. 

La concurrence existe d’ailleurs sur ce segment, que l’on parle de LitRes, l’acteur local, qui représenterait 50 % du marché du livre numérique et audio, mais également Storytel, qui n’en détiendrait que 15 à 20 %, estime Publishing Perspectives
 

Une solution légale, le régal


Pour les éditeurs russes, l’initiative est prometteuse, notamment parce qu’elle permettrait une prévention active contre le piratage. En effet, des solutions de détections de fichiers contrefaits accompagneraient la solution de VK — contrairement aux livres numériques, victimes régulières du piratage en Russie. 

En tant qu’acteur majeur des réseaux sociaux en Russie, apportant un modèle économique légitime et légal, la solution de VK ne manque donc pas de séduire. Boris Kuznetsov, directeur général de Rosman, une maison russe, souligne d’ailleurs que ce dernier point est certainement le plus attractif. 
 
« Toutefois, et bien que les taux de croissance sur le marché du livre audio soient assez élevés, il est peu probable que les avancées dans le secteur audiolivre compensent la baisse des ventes sur le marché des livres imprimés », indique-t-il.

En Russie, le marché du livre audio s’élevait à 650 millions de roubles pour l’année 2017 — soit près de 9 millions €, et pourrait avoir dépassé le milliard de roubles en 2018. 


Dossier : Entre la lecture et l'écoute : livre audio, mode d'emploi


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.