medias

Le retour à Yvetot d'Annie Ernaux, ou l'enfance retrouvée

Clément Solym - 19.12.2019

Lecture numérique - Audiolivre - Annie Ernaux - Retour Yvertot - audiolivre Dominique Blanc


Son enfance, sa mémoire, sont la matière même de ses livres. Pourtant, c’est seulement en 2012 qu’Annie Ernaux retourne à Yvetot sur invitation de la ville de Normandie qui l’a vue grandir. Elle vient y donner une conférence sur son travail qui y est intimement lié. Ce retour en tant qu’écrivaine est un véritable événement littéraire et c’est cet événement qui est retranscrit ici. 


 

À la suite de ce texte lu par Dominique Blanc, Annie Ernaux se remémore, dans un entretien inédit, des moments de son enfance et de sa jeunesse à Yvetot à travers des photographies qu’elle a choisi de commenter. 

« Les livres ont donc constitué très tôt le territoire de mon imaginaire, de ma projection dans des histoires et des mondes que je ne connaissais pas. Plus tard, j’y ai trouvé le mode d’emploi de la vie, un mode d’emploi auquel j’accordais beaucoup plus de confiance qu’au discours scolaire ou au discours de mes parents. J’étais encline à penser que la réalité et la vérité se trouvaient dans les livres, dans la littérature », raconte Annie Ernaux.

 

Annie Ernaux a passé son enfance à Yvetot, en Normandie. Après des études à Rouen, elle devient professeure de lettres modernes et obtient l’agrégation. Son premier roman, Les Armoires vides, est publié en 1974 et elle obtient le prix Renaudot pour La Place en 1984.

Issue d’un milieu modeste, elle interroge à travers son œuvre sa légitimité à utiliser sa langue d’adoption, celle de la littérature, et mène à ce sujet un travail quasi sociologique en utilisant sa propre expérience comme matériau. En 2017, elle a reçu le Prix Marguerite Yourcenar pour l’ensemble de son œuvre. 

Dominique Blanc mène de front une double carrière prolifique au théâtre et au cinéma. Elle a reçu, entre autres, le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Stand-by de Roch Stephanik en 2001, et le Molière de la meilleure comédienne dans La Douleur de Marguerite Duras en 2010. Elle est pensionnaire de la Comédie-Française depuis 2016. Pour la Bibliothèque des voix, elle lit aussi Mattea de George Sand (2004) et Gradiva de Wilhelm Jensen (2005). 


Annie Ernaux, lecture par Dominique Blanc – Retour à Yvetot – Editions des femmes Antoinette Fouque – 3328140023916 – 19 € (éditions du Mauconduit, 2013 pour l'édition papier)


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.