Le site de revente d'ebooks Tom Kabinet recherche des investisseurs

Antoine Oury - 15.01.2016

Lecture numérique - Acteurs numériques - Tom Kabinet revente ebooks - livre numérique occasion - Marc Jellema ebooks


La plateforme Tom Kabinet a l'air d'une librairie numérique comme tant d'autres, mais cache un concept ambitieux, et une histoire tumultueuse. Le site, mis en ligne en 2014, fut ainsi l'un des premiers à sauter le pas de la revente des livres numériques. Selon Marc Jellema, son créateur, il est la réponse au prix trop élevé des ebooks. Évidemment, ce n'est pas aussi simple que cela...

 

Marc Jellema, créateur de Tom Kabinet

 

 

Dès sa mise en ligne et ses premières semaines d'activité, Tom Kabinet a été repéré par les éditeurs néerlandais, et notamment par le Groep Algemene Uitgevers, syndicat des éditeurs aux Pays-Bas, qui avait engagé une action en justice contre les créateurs de la plateforme. Le parcours judiciaire s'est avéré plus que sinueux : la Cour d'Amsterdam avait déclaré que la revente d'ebooks était légale, tant que l'origine du fichier l'était.

 

Néanmoins, cette décision en forme de victoire ne réglait pas vraiment les démêlés de Tom Kabinet avec les éditeurs et la justice : pour que l'activité soit légale, il fallait que Tom Kabinet puisse garantir la licéité des livres numériques revendus sur son site. Dans le cas contraire, le risque d'un trafic de livres numériques revendus ad nauseam était trop important.

 

Et c'est bien sur ce point que le bât blesse : le tribunal de La Haye, mi-décembre 2015, a de nouveau entendu les éditeurs et Tom Kabinet, et, face à la complexité de l'affaire, posera plusieurs questions à la Cour de Justice de l'Union européenne, avant un verdict rendu le 27 avril 2016.

 

En attendant, Tom Kabinet tente d'engranger des soutiens, surtout s'ils sont financiers : l'équipe derrière le site a lancé un crowdfunding à très large échelle, puisqu'elle espère récolter quelque 250.000 €. Les fonds récoltés serviraient évidemment à couvrir d'autres territoires en Europe, mais Tom Kabinet va plus loin, en envisageant le développement d'une application de lecture mobile ou encore l'ajout de contenus numériques autres que les livres dans ses contenus.

 

Côté statistiques, Tom Kabinet assure avoir atteint 5000 utilisateurs, dont certains localisés en Flandre.

 

Par ailleurs, Tom Kabinet explique à nouveau son modèle économique sur la page de la collecte de fonds, ce qui n'est pas de trop, il faut bien le dire :

 

  1. Le lecteur télécharge son livre numérique d'occasion sur la plateforme, et reçoit des crédits en échange.
  2. Ses crédits lui permettent de racheter un autre livre numérique, au prix de 2 €, prix unique pour tous les titres de la plateforme.
  3. La plateforme met son ebook d'occasion en vente (pour 2 €, donc) : lorsqu'il est vendu, 0,50 € reviennent à l'auteur, et 1,50 € à la plateforme.

 

Parmi les arguments en faveur de son système de revente, Tom Kabinet met en avant une solution efficace pour lutter contre le piratage, tout en améliorant la rémunération des auteurs. Reste à savoir si la revente de livres numériques est bel et bien légale dans l'Union européenne.