Le Webstore d'Amazon plie boutique : protestations des vendeurs

Clément Solym - 30.03.2015

Lecture numérique - Acteurs numériques - webstore Amazon - vente ligne professionnels - internet commerce


L'information est apparue dans les forums d'Amazon la semaine passée : le Webstore, outil permettant à tout un chacun de créer une plateforme de vente en ligne, ouvrait de belles perspectives de commerce web. Que ce soit à travers le Marketplace, ou par des solutions de paiements, la solution était plutôt confortable. Sauf que c'est fini...

 

 

 

La rumeur a fini d'enfler lorsqu'un email officiel a confirmé que le Webstore fermerait ses portes à compter du 1er juillet prochain. La société proposera ensuite 15 mois pour assurer la transition, avec une coupure définitive le 1er juillet 2016. 

 

Différentes fonctionnalités d'export sont à disposition des clients : la migration des données se ferait sans trop de peine. Mais d'ores et déjà, le Webstore n'accepte plus de nouveaux clients. À l'heure actuelle, la formule d'abonnement est de 79 $ mensuels, ainsi qu'une commission de 2 % sur toutes les ventes. Créée en 2010, et par la suite déployée en Europe, la solution Webstore avait longtemps accueilli la chaîne Mark & Spencer. 

 

Pour les petites et moyennes entreprises, Webstore avait l'avantage de référencer les produits dans les colonnes d'Amazon, tout en garantissant une présence accrue sur internet. Elle était dissociée du Marketplace totalement, par son fonctionnement, mais donnait accès aux clients du site. Le système avait d'ailleurs su séduire, avec de sérieux avantages : les vendeurs avaient la possibilité de confier leur stock à Amazon directement, qui se chargeait alors des expéditions. 

 

Aucune précision n'a été apportée pour justifier la fin de ce service, toutefois.