Lectures électroniques : liPhone en tête des ventes de téléphones

Clément Solym - 11.11.2008

Lecture numérique - Acteurs numériques - iPhone - lecture - vente


Tiens donc : le troisième trimestre a établi un record chez Apple, avec entre juillet et septembre 6,9 millions d'iPhone vendus, et Steve Jobs s'était fendu d'un petit rictus en soulignant que c'était plus que RIM qui commercialise les Blackberry.

Si l'on ajoute les précédentes ventes d'iPhone, on arrive à une plateforme, certes conçue pour téléphoner, mais qui grâce à des logiciels comme Stanza ou eReader sert également de support de lecture pour livres électroniques.

Le constat sera toujours le même : comment les lecteurs d'ebooks pourraient-ils rivaliser contre une telle masse de support, sachant que l'iPod Touch pourrait être pris en compte puisqu'il est également supporté par les logiciels susnommés. Et pour revenir à l'iPhone, les estimations tablent sur 20 millions de ventes avant la fin de l'année, quand plus de 13 millions ont trouvé acheteur.

Et l'on ne tient compte que du modèle 3G, le dernier en date. La lecture sera-t-elle sauvée par l'iPhone ? Nous avons déjà par le passé constaté quelles relations pouvaient s'établir entre le téléchargement de livres électroniques gratuits ou non depuis des plateformes et l'arrivée des logiciels de lecture pour les plateformes d'Apple. Attendons donc les prochains résultats...