Leebre, une plateforme pour les auteurs indés partageurs

Clément Solym - 01.06.2012

Lecture numérique - Acteurs numériques - Leebre - plateforme autoédition - Michael Bethencourt


Michael Bethencourt n'a que 22 ans, mais c'est l'âge parfait pour secouer un secteur moribond. S'inquiétant de la récupération des auteurs indépendants à des fins commerciales, le jeune homme s'est lancé dans la création d'une plateforme d'autoédition axée sur l'accès gratuit à la culture, incarné par le label Creative Commons.

 

À première vue, Leebre ressemble à s'y méprendre à toutes les plateformes d'autoédition qui fleurissent sur le web : téléchargement de son manuscrit, commentaires des membres si l'option publique est activée, mise en page, création de biographie et de couverture; l'auteur désireux de mettre ses textes au format numérique n'aura que l'embarras du choix et la facilité du processus.

 

 S'il vous fallait un dessin, Leebre l'a fait


Le site trouve son originalité dans la philosophie qu'il s'est engagé à suivre : « Nous sommes un projet à but non lucratif qui vise à permettre aux auteurs de créer une grande bibliothèque Creative Commons basée sur une culture du partage et du remixage, à l'aide d'outils faciles à utiliser » annonce Leebre, qui envisage de mettre les textes à la disposition de structures comme le Projet Gutenberg. (voir notre actualitté)

 

Leebre s'est lancé grâce à Kickstarter, le site de collecte de fonds, sur lequel il a réuni les 3000 $ nécessaires à l'ouverture d'un serveur privé en quelques heures. Le créateur du site a promis de ne pas lâcher le militantisme pour la culture gratuite clairement affiché par le site dont la principale inspiration reste Jamendo, une plateforme similaire dédiée à la musique. Outre le Creative Commons, les auteurs pourront bénéficier de l'aide d'autres internautes pour les corrections à apporter à leur texte, mais aussi pour d'un travail de groupe entre les membres, par exemple sur les typographies ou la mise en page.

 

Une fonction proposée aux auteurs attire notamment l'attention : un bouton « Donate » permettra à l'auteur de recevoir un soutien financier de la part des internautes, dons qu'il pourra mettre au service d'une cause humanitaire s'il le souhaite. 

 

Michael Bethencourt travaille depuis moins d'un an sur le projet et admet lui-même que certaines fonctionnalités ne sont pas au point, « comme le système de notation ». Dans quelques mois, si tout va bien, télécharger un roman inédit gratuitement au format EPUB, Mobi, HTML ou PDF, sous format Creative Commons, ne sera plus seulement un voeu pieux.