Lendle, site de prêt d'ebooks pour Kindle ferme

Clément Solym - 22.03.2011

Lecture numérique - Acteurs numériques - preter - livres - numeriques


Les différentes initiatives permettant de regrouper les possesseurs de Kindle et qui souhaitaient se partager leurs achats conformément à la fonctionnalité permettant de prêter son ebook sont taclées. Amazon traque et piste mécaniquement tout ce qui ressemble à un service de prêt sur Kindle.

En effet, depuis le début de l’année, Amazon propose aux utilisateurs de Kindle de prêter leurs eBooks à un autre utilisateur. Toutefois, l’utilisateur ne peut prêter qu’une fois son livre, pour une durée limitée à deux semaines. En outre, tous les livres ne sont pas « prêtables», puisqu’il faut pour cela l’accord préalable de l’éditeur, détenteur des droits.

Or, Amazon avait déjà frappé, en expliquant que prêter des ebooks, c'était mignon, mais qu'il était hors de question de se servir de la marque Kindle dans le nom du site internet qui réunirait la communauté. (notre actualitté)

Le dernier en date à se faire sanctionner c'est Lendle, qui est accusé de ne pas servir les intérêts du cybermarchand, puisque les ventes n'augmentent pas sur l'ebookstore, ainsi que l'explique Lendle. Son cofondateur, Jeff Croft, précise que deux autres services similaires ont reçu le même avertissement. Et manifestement, rien à faire pour qu'Amazon change d'avis.

Sauf qu'après une brève enquête, CNet rapporte que plusieurs des autres sites en question n'ont jamais été ennuyés par Amazon.

Lendle fonctionnait avec une API et il est difficile de savoir si ce n'est pas l'API elle-même qui a été sanctionnée - mais dans ce cas, pour quelle raison ? Croft a expliqué qu'Amazon l'avait menacé de poursuites en justice, si le site n'était pas mis hors d'état de nuire.

Reste que le service est désormais HS.